12 septembre 2019
De plus en plus d’élèves à la Commission scolaire des Patriotes
Par: Sarah-Eve Charland

Le nombre d’élèves est en constante hausse depuis 2011. Photothèque | L’Œil Régional ©

La Commission scolaire des Patriotes (CSP) a accueilli 700 élèves de plus lors de la rentrée que l’année dernière sur l’ensemble de son territoire. Plusieurs secteurs sont en croissance, dont celui touchant Belœil, McMasterville et Saint-Mathieu-de-Belœil.

Le nombre total d’élèves a atteint 34 527 à la rentrée scolaire du 3 septembre dans les écoles primaires, secondaires et aux adultes. La CSP regroupe 69 établissements scolaires et connaît une croissance constante du nombre d’élèves depuis 2011.

La CSP enregistre les croissances par secteur. Le secteur Belœil/McMasterville/Saint-Mathieu-de-Belœil fait partie des endroits en hausse d’élèves tout comme Contrecœur et Chambly/Carignan.

« Nous suivons toujours de près l’évolution de tous nos secteurs afin de connaître les besoins sur l’ensemble du territoire. […] C’est d’ailleurs pour répondre à cette croissance que des projets de construction et d’agrandissement d’école ont été réalisés dernièrement, c’est-à-dire la construction de la nouvelle école primaire à Mont-Saint-Hilaire et l’agrandissement de l’école des Cœurs-Vaillants à Contrecœur et de l’école Ludger-Duvernay à Verchères », souligne la porte-parole de la CSP, Marie-Michèle Blais.

Trois projets ont aussi été autorisés par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, soit la construction d’une nouvelle école primaire à Carignan, l’agrandissement de l’école secondaire de Chambly à Chambly et l’agrandissement de l’école secondaire Le Carrefour à Varennes.

« Pour ce qui est du secteur Belœil/McMasterville/Saint-Mathieu-de-Belœil, nous sommes présentement en cours d’analyse », ajoute-t-elle.

Notons que l’école primaire au Cœur-des-Monts à Belœil est occupée au maximum de sa capacité depuis 2017-2018. Pour l’année en cours, la CSP a dû transférer des élèves vers d’autres écoles primaires. Un comité a été formé pour réviser le plan de répartition pour l’année 2020-2021. Ce plan devrait être prêt en février 2020, au moment des inscriptions. La période de consultation commencera le 23 septembre. Une soirée d’information se tiendra le 7 octobre.

Une application pour la suppléance

Tous les postes d’enseignants titulaires sont pourvus, confirme la présidente de la CSP, Hélène Roberge. « Tout le personnel des ressources humaines travaille d’arrache-pied pour combler les postes. Les postes réguliers temps plein sont tous comblés. […] Une des difficultés, c’est la suppléance. »

La CSP a choisi d’utiliser l’application Substitutus qui permet de communiquer en temps réel les besoins en suppléance. Les personnes qui peuvent faire de la suppléance peuvent s’inscrire et ainsi recevoir un message lorsqu’un besoin est manifesté par une direction d’école.

Certains contrats de remplacement dans certains champs, notamment en musique, en anglais et en adaptation scolaire, ainsi que des postes en service de garde, des postes de professionnels et de non professionnels, sont toujours vacants. n

image