10 juin 2015
Dans les coulisses des nouvelles aventures d’Ari Cui Cui
Par: Denis Bélanger
Quoi faire dans la Vallée?

Quoi faire dans la Vallée?

La nouvelle coqueluche des petits, Ari Cui Cui mijote un nouveau spectacle qui sera notamment présenté à l’édition 2015 de l’Exposition agricole de Saint-Hyacinthe. L’Œil Régional a assisté aux dernières répétitions du spectacle et s’est entretenu avec l’artisane qui se cache derrière Ari, l’Otterburnoise Ariane Gauthier.

À sa première aventure, dans Le spectacle est servi ! , Ari Cui Cui  a invité les petits à entrer dans son univers magique et fantastique dans la cuisine où elle devait concocter une recette spéciale pour aider le boulanger à retrouver son sourire.  Maintenant, dans  Ari Cui Cui mijote un voyage, le boulanger joyeux a perdu son alphabet. Pour remédier à la situation, Ari veut concocter une soupe aux lettres. Il lui manque toutefois des ingrédients, soit des épices provenant des quatre coins du monde. Elle s’envole alors en montgolfière en direction du Japon, de l’Afrique et de l’Australie.

Pour cette nouvelle production, Ariane Gauthier utilise un ingrédient classique pour les spectacles pour enfants, un volet éducatif. Mais il est important pour elle d’être divertissante pour amuser les enfants. Elle sort ainsi des sentiers battus en incluant des références et clins d’œil pour les adultes. Son répertoire de musique s’étend aussi pour la cause au style rock.

Les répétitions ont eu lieu en mai, durant deux semaines seulement. Ariane Gauthier et son complice sur scène, qui incarne entre autres le boulanger joyeux, Jean-François Poulin, ont consacré environ trois heures au peaufinage du spectacle. Pour tester le produit, on a fait appel aux enfants des artisans de la production. Lors du passage du journal, c’était la fille de la chorégraphe qui portait le chapeau de spectatrice. Durant l’interprétation d’une chanson nous enseignant la prononciation du mot bonjour dans plusieurs langues, la gamine était bien contente de signifier à Ari les «bonjours» qu’elle reconnaissait.  

Ariane Gauthier admet ressentir une certaine nervosité à l’approche de la présentation de son nouveau spectacle. «J’ai un bon bassin de fans et on veut mettre sur pied un bon produit qui va plaire», raconte-t-elle.

Ça faisait un bon moment que l’idée du spectacle germait dans son esprit. L’écriture des chansons a commencé cet hiver à l’étranger, notamment en Corée du Sud à Séoul. Avec son fils, elle avait suivi son conjoint, Matt Laurent, qui interprétait Quasimodo dans Notre-Dame-de-Paris. Matt Laurent assistait d’ailleurs aux répétitions  de Ari Cui Cui mijote un voyage, étant producteur du spectacle.

Le spectacle et le disque seront lancés officiellement en septembre. Mais il y aura une journée Ari Cui Cui, le 26 juillet à l’Exposition agricole. Ari agira encore cette année comme porte-parole de l’évènement et y présentera aussi des mini spectacles durant l’exposition qui se tiendra du 23 juillet au 2 août.

Inspirée de la gentille nounou

Ariane Gauthier travaille dans le domaine du spectacle depuis longtemps. À la fin de sa formation en théâtre musical, elle déroche le rôle féminin principal dans la comédie musicale Roméo & Juliette (2002). Elle a aussi incarné le personnage de Maureen dans la version québécoise du spectacle Rent (2005), en plus de se joindre à plusieurs autres artistes, dont Céline Dion, pour le grand spectacle hommage Simplement Marnay.

C’est la naissance de son fils, il y a cinq ans, qui aura pavé la voie à la création du personnage d’Ari Cui Cui qui a foulé les planches de spectacle en 2012. «Je me suis mise à écrire des chansons à mon fils, et le répertoire commençait à être grand, raconte celle qui avait pour surnom Ari Cui Cui quand elle était gamine. Je rêvais de jouer un jour et de chanter un style à la Mary Poppins.»

Ariane Gauthier jure qu’elle est fidèle à l’image de son alter ego et est ainsi une bonne cuisinière.  «Je me sers des spectacles pour justement jumeler des passions, comme le voyage. C’est une très grosse année pour moi et d’autres projets sont à venir en fin d’année.»

 

 

image