27 février 2019
Le 9 mars au Centre culturel de Belœil
Cyrano de Bergerac, plus que jamais actuel
Par: Olivier Dénommée
Le rôle de Cyrano de Bergerac semble avoir été taillé sur mesure pour le comédien Hugo Giroux, qui se décrit comme un romantique et un protecteur. Il apparaît au côté de Roxane, interprétée par Mélanie Pilon.  Photo Caroline Laberge

Le rôle de Cyrano de Bergerac semble avoir été taillé sur mesure pour le comédien Hugo Giroux, qui se décrit comme un romantique et un protecteur. Il apparaît au côté de Roxane, interprétée par Mélanie Pilon. Photo Caroline Laberge

Quand on pense à Cyrano de Bergerac, le premier réflexe est de voir Gérard Depardieu et son impressionnante prothèse dans le film paru en 1990. Plus près de nous, on se souvient aussi des performances au théâtre de Guy Nadon et, plus récemment, de Patrice Robitaille dans le rôle-titre. C’est maintenant au tour de Hugo Giroux de l’incarner dans une production de la Comédie humaine et sous une mise en scène de Michèle Deslauriers.

Cette nouvelle version de la pièce, une des plus populaires du répertoire français, se veut plus accessible pour le grand public : plutôt qu’un spectacle de trois heures, cette relecture propose une version de 100 minutes qui garde intactes les principales scènes de cette « œuvre magistrale », soutient Hugo Giroux en entrevue. « Cyrano de Bergerac est ma pièce préférée à vie. Toutes les scènes essentielles y sont, dont la scène du balcon et la tirade du nez. Certains bouts sont coupés, mais ça ne se sent pas. » Selon l’acteur, c’est le meilleur des mondes qu’offre cette nouvelle version pour ceux qui veulent découvrir du grand théâtre, mais qui seraient intimidés par une pièce trop longue.

Culte de l’image
Mieux encore, la pièce jouée pour la première fois en 1897 résonne autant, sinon plus, aujourd’hui. « Cyrano de Bergerac, c’est le culte de l’image et la question de la perception de soi, des questions toujours brûlantes d’actualité », considère Hugo Giroux.
Ce thème touche tout particulièrement l’acteur qui considère que le rôle de Cyrano a été taillé sur mesure pour lui. « Ce rôle, c’est moi. Comme lui, je suis un grand romantique et je suis très protecteur des gens que j’aime. Cyrano est un personnage héroïque doté d’une grande prestance et d’un esprit hors du commun et je tente de lui donner vie avec humilité », indique-t-il.
Dans sa mise en scène, Michèle Deslauriers a insisté sur le côté sensible du personnage interprété par le colosse de 6 pieds 3. « Nous avons présenté la pièce à plusieurs reprises déjà, mais il n’y a pas un soir où je ne suis pas fébrile. Je ne tiens rien pour acquis, surtout pour un rôle de cette ampleur », admet l’acteur qui affirme sans hésiter qu’il joue le rôle de sa carrière.
Hugo Giroux lance l’invitation autant à ceux qui sont familiers avec la pièce qu’à ceux qui hésitent encore à la découvrir. « Venez voir un acteur de cœur entouré d’une belle troupe qui apporte une couleur particulière à ce classique. Je pense qu’on livre une très belle version d’une pièce qui parle d’elle-même. » Cyrano de Bergerac s’arrête au Centre culturel de Belœil le samedi 9 mars dès 20 h, mais parcourra l’ensemble de la province jusqu’en 2020 pour quelques autres dizaines de dates.

image