6 mars 2017
Créatrices d’une boutique de mode éthique
Par: L'Oeil Régional
Marie-Eve Guérin et Dominique P. Bournival sont les deux amies et  entrepreneures fondatrices d'Écovogue.

Marie-Eve Guérin et Dominique P. Bournival sont les deux amies et entrepreneures fondatrices d'Écovogue.

COMMERCE. Amies et mamans à la maison, Marie-Eve Guérin et Dominique Poulin Bournival rêvaient de créer un emploi à leur image. Après deux ans de réflexions, elles ont lancé leur entreprise en début d’année, une boutique virtuelle consacrée au commerce équitable.

Marie-Eve Guérin et Dominique Poulin-Bournival se sont d’abord rencontrées pendant des ateliers mères-enfants. Les deux amies de Belœil avaient déjà réalisé des projets ensemble et s’impliquaient dans leur communauté.

De fil en aiguille, les deux amies se sont mises à rêver d’un projet de commerce équitable. Toutes deux intéressées par ce type de commerce, les entrepreneures constataient que peu d’options en région s’offraient aux consommateurs.

«On avait des besoins communs de magasiner des choses durables, écologiques. On cherchait déjà ça, explique Mme Bournival. Mais ta recherche pour savoir si c’est éthique, il faut que ce soit toi qui la fasses, parce que personne ne l’a fait et ça prend des heures de recherche.»

Recherche

Baptisée Écovogue, la boutique en ligne offre des produits écologiques et éthiques pour femmes et enfants entièrement confectionnés au Québec.   

Les créatrices de la boutique ont d’ailleurs soigneusement sélectionné et essayé chaque produit qui figure sur leur boutique en ligne.

«Comme c’est en ligne, [le client] ne pouvait pas nécessairement essayer. On voulait s’assurer qu’il y ait une qualité, explique Mme Bournival. C’était super important, on ne voulait pas vendre n’importe quoi.»

La recherche de produits prend d’ailleurs un temps considérable. Après avoir trouvé un éco créateur, les entrepreneures le contactent afin d’en connaître davantage sur la fabrication du produit et la provenance des matériaux utilisés. Dans certains cas, les entrepreneures ont également visité les ateliers des créateurs afin de s’assurer que le produit respectait leurs valeurs éthiques et environnementales.

L’étape finale est le test, où les mamans examinent le produit sous tous ses angles, mesurent la solidité et vérifient la coupe dans le cas de vêtement. Les sept enfants des deux amies ont d’ailleurs largement servi d’heureux cobayes à cet égard.

Magazine

En plus de la boutique en ligne, Écovogue offre également un magazine en ligne, dont le but est de promouvoir les bons coups du côté environnemental.

«On ne veut pas être moralisatrices, explique Marie-Eve Guérin. On ne veut pas que les gens se sentent coupables parce que nous-mêmes, nous ne sommes pas 100% zéro-déchet. Mais on tend vers ça. Chaque petit geste compte. On veut plus donner des idées aux gens.»

La boutique est pour le moment accessible en ligne, mais les propriétaires ne ferment pas la porte à un éventuel pignon sur rue. 

image