27 juillet 2020
COVID-19 : troisième semaine en hausse
Par: Sarah-Eve Charland

Photothèque/Pascal Cournoyer | L’œil Régional ©

La MRC de la Vallée-du-Richelieu a connu 15 nouveaux cas confirmés de la COVID-19 durant la semaine du 20 au 26 juillet, soit la troisième semaine consécutive à connaitre une hausse des cas depuis le déconfinement.

Publicité
Activer le son

Ces données proviennent de la mise à jour du 27 juillet par la Direction de la Santé publique. La semaine précédente, soit du 13 au 19 juillet, la MRC comptabilisait 22 nouveaux cas. Du 6 au 12 juillet, on connaissait une hausse de 12 cas. Les deux semaines précédentes, le nombre était resté en dessous de 5.

En Montérégie, la hausse s’élève à 246 cas confirmés pour la période du 20 au 26 juillet. La semaine du 13 au 19 juillet, le nombre total de nouveaux cas pour la Montérégie était de 275. Les deux semaines précédentes, elle enregistrait plutôt une hausse de 225 et de 150 cas.

La majorité des municipalités de la MRC de la Vallée-du-Richelieu ont connu une hausse des cas confirmés au cours de la dernière semaine. Le total de la MRC s’élevait à 565 selon les dernières données dévoilées par municipalité le 24 juillet.

La Direction de la santé publique de la Montérégie a confirmé 139 cas cumulatifs à Saint-Basile-le-Grand (+5), 52 cas à Mont-Saint-Hilaire (+5), 93 à Belœil (+3), 27 à Otterburn Park (+1), 25 à McMasterville, 6 à Saint-Mathieu-de-Belœil, 5 à Saint-Antoine-sur-Richelieu, 17 à Saint-Jean-Baptiste, 9 à Saint-Charles-sur-Richelieu, 6 à Saint-Marc-sur-Richelieu, 11 à Saint-Denis-sur-Richelieu (+1), 54 à Carignan (+3) et 121 à Chambly (+8). Ces statistiques sont cumulatives. Il est possible que des cas soient guéris.

La veille, la Direction de la santé publique de la Montérégie mentionnait qu’on retrouvait 29 cas actifs dans la MRC de la Vallée-du-Richelieu, ainsi que 497 cas rétablis. Le total à ce moment atteignait 560, soit cinq cas de moins que les statistiques mises à jour le lendemain. Le nombre de décès se situait toujours à 34.

Aucun établissement de la région ne se trouve dans la liste des milieux vulnérables pour ainés touchés par la COVID-19. Le gouvernement y recense sur une base quotidienne les résidences privées pour ainés et les centres d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD).

La Direction de la Santé publique a tenu à rappeler que les rassemblements chez soi, qu’ils soient à l’intérieur ou à l’extérieur, doivent se limiter à 10 personnes et respecter une distance de deux mètres entre les personnes de famille différente. Si la distanciation n’est pas possible, les personnes doivent porter un masque ou un couvre-visage.

image