22 mai 2015
Coupes à venir dans le personnel de la CSP
Par: L'Oeil Régional
Le personnel de la Commission scolaire des Patriotes passera à la hache en raison des compressions budgétaires.

Le personnel de la Commission scolaire des Patriotes passera à la hache en raison des compressions budgétaires.

COMPRESSIONS. La Commission scolaire des Patriotes (CSP) supprimera des dizaines de postes de professionnels en éducation et de personnel de soutien en raison des compressions budgétaires du gouvernement Couillard, annoncées en mars, qui sont de l’ordre de 350 M$ pour l’ensemble des commissions scolaires pour la prochaine année scolaire.

La CSP a confirmé au Syndicat des professionnelles et professionnels de la Montérégie (SPPM-CSQ) la coupe de 18 postes de professionnels. Cinq postes de conseillers pédagogiques, deux postes de psychologues et huit postes d’Animateur de vie spirituelle et d’engagement communautaire seront abolis.

La commission scolaire coupe aussi un poste pour chacun des services: analyste, conseiller en information scolaire et professionnelle ainsi que psychoéducateur.

 «Alors que l’ensemble de toutes les autres commissions scolaires représentées par le SPPM-CSQ ont choisi de répartir les coupes dans l’ensemble de l’organisation, la CSP se départit massivement de ses professionnelles et professionnels», dénonce par voie de communiqué le président du syndicat, Jacques Landry.

Le député de Chambly et porte-parole en matière d’Éducation pour la Coalition avenir Québec, Jean-François Roberge, blâme le ministre de l’Éducation pour ces coupes.

Il soutient que l’abolition de ces postes se reflétera sur la réussite scolaire des élèves. «Pour avoir été enseignant au primaire pendant près de 17 ans, au sein de la CSP de surcroît, je connais l’importance qu’ont ces intervenants dans le cheminement scolaire de nos élèves», affirme-t-il dans un communiqué de presse.

Personnel de soutien: 61 abolitions

Le personnel de soutien risque d’être davantage touché. Le dernier scénario provisoire présenté au Syndicat de Champlain (CSQ), section des Patriotes soutien, prévoit l’abolition de 61 postes. Agents de bureau, concierges, surveillants d’élèves, techniciens en bâtiment et techniciens en documentation, notamment, passeraient au couperet.

La vice-présidente de la section, Guylaine Bachand, s’attend aussi à «de grandes coupures» pour les services directs à l’élève comme chez les services de garde et les techniciens en éducation spécialisée.

Ces suppressions provisoires comprennent près d’une trentaine de salariés permanents et 14 postes vacants. Une trentaine de postes seraient toutefois «recréés», mais avec un nombre d’heures de travail réduit pour plusieurs. «Quand je parle des postes recréés, il y en a de cinq heures, déplore Mme Bachand. Dans les 34 créations, seulement 12 postes sont à temps plein.»

Le portrait définitif sera connu le 2 juin avec l’adoption du budget de la Commission scolaire. «C’est clair que c’est une autre année de compressions», informe la porte-parole de la CSP, Lyne Arcand.

À l’heure actuelle, la CSP regroupe 179 professionnels, 1382 employés de soutien et 2622 enseignants.

 

image