8 décembre 2015
Conduite en état d’ébriété: les policiers sont intervenus plus souvent
Par: Denis Bélanger
Opération VACCIN: 29 automobilistes arrêtés pour facultés affaiblies

Opération VACCIN: 29 automobilistes arrêtés pour facultés affaiblies

STATISTIQUES. L’année n’est peut-être pas terminée, mais 2015 est déjà assuré d’avoir le plus grand nombre d’interventions reliées aux conduites d’un véhicule avec les facultés affaiblies.

Consultez notre graphique interactif

Pour janvier à novembre, les agents de la Régie de police Richelieu-Saint-Laurent ont effectué 511 interventions pour l’alcool ou la drogue au volant. Il y a trois ans, le nombre était sous la barre des 400, et au cours deux dernières années, sous la barre des 500.

De plus, pour décembre seulement, les interventions sont en légère progression depuis trois ans. «En jetant un premier coup d’œil sur les statistiques, s’il n’y avait pas de service de raccompagnements, les statistiques pourraient être impressionnante. Ces chiffres ne donnent toutefois pas le résultat final à la cour», ajoute le sergent Pierre Tremblay.

Le directeur général  d’Éduc’alcool, Hubert Sacy, se montre plus prudent dans ses commentaires. «Ce serait bien d’avoir le nombre de barrages. S’il y a plus de barrages, c’est bon signe, s’il y en a moins, c’est plutôt une mauvaise nouvelle.»

La Régie de police n’a pas de statistiques à cet effet. Le sergent Pierre Tremblay tient de plus à rappeler que la Régie participe cette année encore à l’opération VACCIN (Vérification Accrue Capacité Conduite – Intervention Nationale) qui se poursuit jusqu’au 3 janvier.

Continuer la sensibilisation

Le chroniqueur automobile et instructeur de conduite préventive, Bertrand Godin, estime que ces chiffres prouvent que le message doit être répété continuellement.  «Ça vient me chercher et ça prouve que le message sera toujours à passer. Les barrages se sont multipliés pour enrayer un fléau. La situation s’est nettement améliorée au cours des années. Les gens restent surpris d’atteindre le 0,08, ne se sentant pas saouls au moment de prendre le véhicule.»

Le pilote de Sainte-Marie-Madeleine entame sa douzième campagne de prévention de l’alcool au volant. Il est porte-parole d’Alco Prévention Canada, qui distribue des tests d’alcoolémie à usage unique et des détecteurs d’alcool électroniques pour les particuliers et les entreprises. «En 12 ans, les produits ont fait leur preuve, mais au début, il y avait des sceptiques. Ces tests ont été très utiles pour convaincre des gens de ne pas utiliser leur voiture. »

Le coordonnateur d’Opération Nez rouge de la Vallée-du-Richelieu, Daniel Doucet, se montre aussi déçu des dernières statistiques. «Il n’y a pas que nous, il y a d’autres alternatives que les automobilistes peuvent utiliser. On conseille aux gens de prévoir le retour à la maison. Ça peut être Nez rouge ou encore d’avoir un chauffeur désigné. L’alcool au volant, c’est un acte criminel qui vous suit toute votre vie.»

image