14 mai 2016
Collision fatale à Mont-Saint-Hilaire : la vitesse est en cause
Par: L'Oeil Régional
Collision fatale à Mont-Saint-Hilaire : la vitesse est en cause

Collision fatale à Mont-Saint-Hilaire : la vitesse est en cause

ACCIDENT. Les policiers de la Régie intermunicipale Richelieu – Saint-Laurent poursuivent l’enquête sur le terrible accident survenu le 13 mai, impliquant un autobus et une voiture, sur le boulevard Sir-Wilfrid-Laurier, à Mont-Saint-Hilaire. La vitesse excessive est responsable de ce drame, qui a coûté la vie de Danyka Grabosky, la passagère du véhicule.

Le capitaine de la Régie, Yanic Parent, confirme que la vitesse est en jeu dans ce dossier. L’enquête doit se poursuivre encore quelques jours, le temps d’attendre le retour des examens toxicologiques  pour déterminer s’il y avait présence d’alcool ou de drogues. Le coroner doit aussi produire un rapport et les véhicules accidentés ont été saisis pour expertise.

Le boulevard Sir-Wilfrid-Laurier a été fermé pendant près de six heures à la circulation, dans la soirée du 13 mai.

Selon les plus récentes informations obtenues par la Régie, le conducteur résident de Beloeil, âgé de 19 ans, se trouve toujours aux soins intensifs, où il lutte pour sa vie.

«Si jamais l’enquête démontre qu’il y a eu négligence ou conduite dangereuse, par exemple, des accusations pourraient être logées contre le conducteur», affirme le capitaine Parent.

Des amis ébranlés

La nouvelle a rapidement fait des vagues sur les réseaux sociaux. Une ancienne collègue de Danyka, Sara-Lyne Brodeur, a d’ailleurs appris le décès de son amie sur sa page Facebook.

Après avoir vu l’accident aux nouvelles, elle a reconnu la voiture accidentée. «Je suis allée voir sur Facebook et j’ai vu que plusieurs avaient laissé des messages de condoléances à la famille», indique la jeune femme.

C’est en travaillant chez McDonald’s à Beloeil que Danyka et Sara-Lyne se sont rencontrées. Elles ont travaillé ensemble pendant près de six mois, pour ensuite se perdre de vue.

«Cet accident me fait constater que ça peut arriver à n’importe qui. Je me suis trop souvent dit que ça n’arrivait qu’aux autres… Ça me fait réaliser que je vais faire encore plus attention sur les routes», ajoute Sara-Lyne.

La nouvelle est aussi venue aux oreilles de Sabrina Saunders, qui a également travaillé avec Danyka au même endroit. C’est une collègue de travail qui l’a informé de la triste nouvelle.

«Elle n’était pas une amie proche, mais nous avons travaillé ensemble et ça nous a tous touchés de l’apprendre», assure-t-elle.

Support psychologique

L’accident a rapidement généré un climat de panique auprès des élèves du Collège Saint-Hilaire passagers de l’autobus, qui s’est renversé. Une quarantaine de personnes a été transportée en ambulance, la plupart pour des blessures mineures. Huit étaient blessés de façon plus importante.

Yanic Parent assure que l’escouade sociocommunautaire de la Régie entreprendra dès lundi des démarches avec l’école pour faire un suivi avec les élèves de cet événement.

Toute personne qui souhaiterait communiquer des informations concernant cet accident peut le faire en téléphonant la Régie au 450 536-3333.

image