30 août 2018
Chevrolet Cruze hatchback diesel : dire qu’on le croyait mort
Par: Marc Bouchard

Photo General Motors

Le diesel ne vit pas ses plus belles heures, tout le monde en conviendra. Les scandales liés aux émissions polluantes qui se sont multipliés aux quatre coins du monde ont en effet solidement entaché la réputation d’un carburant qui n’avait déjà pas la meilleure des presses. Il est donc étonnant de constater que Chevrolet continue de miser sur ce genre de moteur, en option faut-il le préciser, pour propulser sa compacte Chevrolet Cruze Hatchback.

Étonnant, mais pas tant que cela, si on ne regarde que l’indice de consommation de carburant. Car alors que la version traditionnelle de la petite voiture affiche une moyenne de 7,2 litres aux 100 kilomètres, sa déclinaison diesel diminue cette cote à quelque 6,5 litres aux 100 kilomètres.

Moins d’un litre, direz-vous, peut sembler bien peu, ce qui n’est pas faux. Surtout que la prime pour l’achat d’une motorisation diesel est assez élevée (environ 4 500 $) et le couple, même s’il est nettement plus imposant à bas régime, ne fait pas une si grande différence. Enfin, détail qui a son importance, le prix au litre n’avantage pas toujours non plus la motorisation diesel.

Il faut donc être vraiment un amateur de ce type de motorisation pour la vouloir. Ou s’assurer que l’on conservera sa voiture assez longtemps et que l’on parcourra assez de kilomètres pour tenter de rattraper l’écart économique entre les deux versions.

Ceci étant dit, tout n’est pas sombre au pays de la Chevrolet Cruze diesel, bien loin s’en faut. On sait que le couple, qui se traduit souvent par la nervosité des accélérations au démarrage, est définitivement plus vif au volant d’une voiture avec ce genre de moteur. La Cruze ne fait pas exception. Et jumelé à la boîte de vitesse 9 rapports, le petit moteur étonne d’abord par une vivacité surprenante.

Il est vrai qu’à plus haut régime, la boîte de vitesse semble parfois hésiter entre les rapports et donner la sensation de glisser, mais ce n’est que temporaire et passager. À vitesse de croisière, sur autoroute, le régime moteur est excessivement bas, le silence de l’habitacle impressionnant (ceux qui croient encore que les moteurs diesel sont bruyants seront confondus) et la voiture agréablement confortable.

Et quand même, après une longue randonnée sur autoroute à vitesse permise, mon compteur journalier affichait une moyenne de consommation de 5,0 litres aux 100 kilomètres. Pas mal…

Vie à bord
Ne vous attardez pas à la seule conduite. Après tout, ce genre de véhicule est une petite compacte dont la vocation est essentiellement urbaine. Sa conduite est agréable, la direction tout ce qu’il y a de correcte et les freinages sans question. En fait, même sur les routes de campagne, la petite Cruze s’est avérée nettement plus dynamique que prévu.

Là où je l’ai appréciée davantage cependant, c’est lorsque j’ai pris place à bord. Les sièges offrent un support digne de mention, peu importe la façon dont vous vous comportez au volant. La position de conduite idéale est facile à trouver, et vous n’aurez aucune difficulté à prendre en main la petite Cruze.

Son système multimédia intègre les éléments de connectivité que sont Apple Car Play et Android Auto, ce qui est une excellente chose puisque le système de navigation n’est accessible que si vous êtes un abonné de OnStar. En revanche, cet abonnement vous permettra aussi d’utiliser la voiture comme point d’accès Internet, moyennant un coût mensuel cependant.

Petit bémol, l’espace arrière est un peu moins abondant qu’on pourrait le souhaiter. Rien de tragique, mais juste un peu étroit pour permettre à des passagers de grande taille de s’y sentir à l’aise. Quant à l’espace de chargement, il est correct, et la version à hayon permet de profiter de davantage de hauteur de chargement, ce qui n’est pas négligeable non plus.

C’est ici que votre choix prend toute son importance. Car pour être honnête, la version diesel de la Chevrolet Cruze offre des avantages, mais ne se distingue pas réellement de la masse malgré son prix plus élevé.

Un conseil : regardez plutôt du côté de la Cruze ordinaire. Vous n’aurez pas à vous préoccuper de faire le plein d’urée (une des petites particularités supplémentaires de la version diesel), vous aurez accès à une plus grande gamme de versions et d’accessoires pour le même prix.

La Chevrolet Cruze est un véhicule solide, bien assemblé et fort attrayant, surtout dans sa version à hayon. Reste à savoir si le diesel vaut le coup, ce dont je doute un peu!

image