13 novembre 2020
Maison des jeunes des Quatre fenêtres
Chercher à briser l’isolement chez les adolescents
Par: Sarah-Eve Charland

Le directeur général de la Maison des jeunes des Quatre fenêtres, Francis Lafortune, et le coordonnateur, Vincent Demers, entrent en contact avec les jeunes avec la plateforme Discord. Photo François Larivière | L’Œil Régional ©

L’isolement depuis le début de la pandémie intensifie l’anxiété chez les adolescents. Afin d’entrer en contact avec ces jeunes, la Maison des jeunes des Quatre fenêtres (MDJ4F) a développé une plateforme web visant à briser l’isolement chez les jeunes de 12 à 17 ans.

Publicité
Activer le son

Les points de service à Belœil et Mont-Saint-Hilaire peuvent accueillir un maximum de quatre jeunes. Alors que le principal avantage d’une maison des jeunes est d’offrir un milieu de vie où socialiser, la MDJ4F a dû repenser ses services.

Les animateurs utilisent l’application Discord, qui leur permet d’entretenir des conversations audios ou écrites avec les jeunes. La plateforme est « aménagée » comme la maison des jeunes. On y retrouve plusieurs sections, comme le salon et la cuisine. Les jeunes peuvent jouer à des jeux comme Gang Beast ou Among Us ou Donjons et Dragons dans la salle de jeu. Ils peuvent aussi discuter en privé avec un animateur.

« Le principe d’une maison des jeunes, c’est d’accueillir des jeunes de 12 à 17 ans qui font des activités sportives, culturelles ou juste ludiques. À travers ces activités, on crée des relations avec les jeunes et, après ça, ils s’ouvrent pour discuter de certains problèmes qu’ils vivent. On est là pour les accompagner là-dedans et on peut continuer à le faire avec notre plateforme », souligne le directeur général de l’organisme, Francis Lafortune.

La présence en ligne d’intervenants augmente grandement l’accessibilitéaux services psychosociaux qu’offre la maison des jeunes et aide grandement à briser l’isolement, surtout en période de confinement, poursuit-il. « Déjà, à la base, la plupart des jeunes qui viennent en maison des jeunes vivent des angoisses qui sont intenses, qui sont liées au fait qu’ils sont jeunes et que la vie est compliquée. On voyait des problèmes d’anxiété générale. On en voit encore plus », observe M. Lafortune.

Briser l’isolement

La MDJ4F compte 300 membres, mais une cinquantaine de jeunes sont inscrits à la plateforme. M. Lafortune espère rejoindre davantage de jeunes en constatant les effets négatifs de l’isolement. Le principe de bulles à l’école amène une pression supplémentaire sur le moral des jeunes qui sont forcés d’être en relation avec d’autres jeunes qu’ils auraient évités autrement.

« L’isolement est très fort. Inciter les jeunes à rester à la maison avec les parents, c’est difficile pour les adolescents. C’est l’âge où tu prends ton envol et où tu développes ton indépendance justement par rapport à tes parents. De ne pas pouvoir quitter le nid familial pour voir tes amis, pour créer ton milieu social à toi, c’est compliqué. Les relations avec les parents deviennent plus difficiles », ajoute M. Lafortune.

Le service est offert à tous les adolescents, de 12 à 17 ans, du territoire desservi par la MDJ4F. Pour obtenir l’accès à la plateforme, il est recommandé aux jeunes d’entrer en contact avec les animateurs par le biais de la page Facebook ou Instagram de la Maison des Jeunes des Quatre fenêtres.

image