13 septembre 2017
Changer les minutes avec Jean-Pier Gravel
Par: Olivier Dénommée
Ce ne sont pas les projets qui manquent pour Jean-Pier Gravel, avec la tournée, son émission à TVA les vendredis dès le 15 septembre, et l'annonce prochaine d'un nouveau projet avec le magazine VÉRO. Il songe déjà à un second spectacle et à un nouveau livre à écrire, tout en fermant la porte à un tome 2 de Moments (extra) ordinaires. «C'était le plus beau voyage de ma vie, mais je ne le referai pas.»

Ce ne sont pas les projets qui manquent pour Jean-Pier Gravel, avec la tournée, son émission à TVA les vendredis dès le 15 septembre, et l'annonce prochaine d'un nouveau projet avec le magazine VÉRO. Il songe déjà à un second spectacle et à un nouveau livre à écrire, tout en fermant la porte à un tome 2 de Moments (extra) ordinaires. «C'était le plus beau voyage de ma vie, mais je ne le referai pas.»

Certains se souviennent de Jean-Pier Gravel pour ses nombreuses présences au petit écran, que ce soit à Flash, à Star Académie ou à Salut, bonjour!. D’autres ont eu l’occasion de lire son livre Moments (extra) ordinaires, paru en mars 2017. Maintenant, il est aussi possible de le voir sur scène.

Jean-Pier Gravel, surnommé le Missionnaire, a réalisé à 33 ans qu’il avait «le bonheur difficile» et se considérait «un vieux mononc’ grincheux». C’est là qu’il a décidé, il y a trois ans, de créer son entreprise LEMISSIONNAIRE.TV pour répandre le bonheur. «Je me disais que si je répandais le bonheur, ça pourrait dépeindre sur moi», a-t-il admis en entrevue.

L’audace de l’animateur lui a souri, lui qui a eu droit à une émission de télé diffusée à Moi & Cie (ensuite diffusée sur TV5 sur quatre continents), avant de présenter son livre issu d’un roadtrip de 17 semaines au Québec avec une seule question posée aux gens rencontrés : «Quel est le moment le plus précieux de votre existence?» «Mais je n’avais jamais prévu monter sur scène avec ce projet-là… Pour moi, ça relevait du cauchemar!» Cela ne lui a pas empêché d’approcher Louis Morissette, qui a accepté de produire ce spectacle pour les deux prochaines années.

Les cinq sens

Les salles de spectacle présentent généralement le spectacle Moments (extra) ordinaires comme une conférence, mais Jean-Pier Gravel est catégorique: «Je ne suis pas un conférencier, je n’ai pas de conseils à donner à qui que ce soit. Ma mission, c’est de transmettre des histoires vraies qui donnent des frissons.» Il propose en spectacle cinq histoires, mettant chacune en vedette un des cinq sens.

«En s’éloignant de nos sens, on s’éloigne en même temps de notre cœur d’enfant», note l’animateur de 36 ans, qui partage des «histoires inspirantes» dans chacun de ses projets. Par contre, ne lui parlez pas de «moment présent», une notion abstraite que trop de gens répètent dans l’espoir de la rendre réelle, estime-t-il.

Pour lui, bien que le spectacle porte le même titre que son livre, il est très différent dans la mesure où c’est «un show dont vous êtes le héros». «C’est un spectacle très humain, où je passe presque autant de temps dans la salle que sur scène. Je ne change pas des vies, mais des minutes», insiste Jean-Pier Gravel, qui a déjà été comparé à Luc Langevin (pour le côté «magique» de ses histoires) et à Fred Pellerin (pour sa poésie et son don de conteur). «Je suis là pour démocratiser le bonheur, montrer que ça peut être sexy

Première bellœilloise

Bien qu’il soit certain de la qualité de sa formule unique, Jean-Pier Gravel admet ne pas savoir s’il connaîtra le succès. «C’est le bouche-à-oreille qui fera la différence.» La toute première représentation de Moments (extra) ordinaires dans sa forme actuelle est prévue le mercredi 20 septembre au Centre culturel de Belœil. Encore serein au moment de l’entrevue, Jean-Pier Gravel a assuré que «le poil des gens dans l’assistance va lever au moins une fois durant la soirée». Le spectacle doit débuter à 20h.

image