2 septembre 2015
Changement de zonage aux sorties 109 et 112: le feu vert au printemps
Par: L'Oeil Régional
Les terrains du Groupe Lobato pourraient obtenir un changement de zonage d'ici le printemps prochain afin de permettre la mixité commerciale.

Les terrains du Groupe Lobato pourraient obtenir un changement de zonage d'ici le printemps prochain afin de permettre la mixité commerciale.

MUNICIPAL. Le changement de zonage demandé par la Ville de Belœil afin d’autoriser la mixité commerciale sur les terrains des sorties 109 et 112 pourrait finalement se concrétiser l’an prochain. L’autorisation du Ministère permettra de développer l’aspect commercial des projets Les Bourgs de la Capitale (sortie 109) et Faubourg du Richelieu (sortie 112).

Le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMOT) serait finalement prêt à donner son feu vert après un premier refus en 2013.

Afin de répondre aux inquiétudes et aux interrogations du MAMOT, la Ville a embauché une firme pour des conseils en urbanisme. Un document a été préparé à cet effet pour le Ministère.

Lors d’une rencontre au mois d’août, le MAMOT s’est montré ouvert au changement de zonage, indique le porte-parole de la Ville, Louis-Jacques Pineault.

La municipalité reprendra ainsi le flambeau pour porter le projet devant la MRC de la Vallée-du-Richelieu et la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM). Les deux organismes avaient donné dans le passé leur accord au changement de zonage.

Une fois approuvée à la MRC et à la CMM, la demande atterrira sur le bureau du gouvernement québécois pour une autorisation finale.

«En principe, si tout va bien, au printemps (2016) tout devrait être correct. Ça devrait être accepté par le gouvernement du Québec. C’est la dernière étape», mentionne M. Pineault.

Stratégie de promotion

Si la Ville de Belœil ne compte pas à l’heure actuelle de véritable stratégie pour se promouvoir à l’extérieur de ses frontières, le changement de zonage pourrait venir changer la donne.

La Ville cherchera à faire rayonner l’espace disponible de Belœil auprès de promoteurs et d’entrepreneurs.

«Tant et aussi longtemps qu’on n’a pas notre dézonage, on n’est pas mesure de structurer une offre pour des promoteurs. […] Au printemps,  dépendamment de ce qui va se passer, s’il reste des zones à développer ou des places où des promoteurs ne sont pas là, c’est sûr qu’on va commencer à le dire un peu plus fort», annonce M. Pineault qui souligne que le développement le long de l’autoroute 20 est maintenant rendu à Belœil.

Dès janvier, la Ville souhaite se pencher sur une stratégie de promotion. «Au début de l’année, il va avoir une réflexion pour voir les éléments qui sont nécessaires à promouvoir», indique M. Pineault.  

 

image