12 septembre 2017
Projets de résidences pour personnes âgées
«C’est le citoyen qui doit se prononcer, c’est important» — Diane Lavoie
Par: Karine Guillet

Les deux résidences pour personnes âgées veulent s’établir sur les deux côtés de la rue Saint-Jean-Baptiste. Photo: Archives

Les citoyens devront se prononcer sur l’avenir des deux projets pour résidences pour aînés à l’angle des rues Saint-Jean-Baptiste et du boulevard Yvon-L’Heureux. Malgré un malaise apparent, les élus ont donné le feu vert aux deux projets, au terme d’une séance extraordinaire lundi.

D’entrée de jeu, la mairesse Diane Lavoie a tenu à rappeler que le conseil municipal souhaitait donner des chances égales aux deux projets afin d’éviter des poursuites liées à des apparences de favoritisme. Elle s’est dite flattée que des entrepreneurs aient choisi Belœil pour y réaliser des projets majeurs, mais a toutefois rappelé que l’enjeu majeur de ces projets était d’abord le nombre d’étages prévus et non la vocation des bâtiments.

La mairesse a d’ailleurs demandé à la greffière de bien expliquer aux citoyens présents lundi la procédure référendaire pour ceux qui désirent s’opposer. «C’est le citoyen qui doit se prononcer, c’est important», a lancé la mairesse.

Un conseil divisé

Les élus ont d’abord adopté à l’unanimité le projet du groupe Réseau Sélection, qui sera situé à côté du commerce la Plaza du Dollar, sur la rue Saint-Jean-Baptiste.

Le conseiller municipal Réginald Gagnon a demandé le vote sur le projet du Groupe Maurice, situé sur l’autre rive de la rue. Même s’il a salué la qualité du projet, il a expliqué s’opposer au projet notamment parce qu’il croit que le terrain retenu pour aménager le projet n’est pas assez spacieux pour accueillir une piscine, 350 unités de logement et des restaurants.

Il s’est également dit concerné pour les nouveaux propriétaires de maisons dans le quartier des Bourgs de la Capitale, qui n’ont pas été avertis du projet au moment de l’achat de leur résidence. «Les voisins n’adhèrent pas. C’est évident que les voisins vont battre le projet», croit-il.

La conseillère Louise Allie a également voté contre le projet, alors que Renée Trudel s’est retirée. Les conseillers Denis Corriveau et Guy Bédard étant absents, le projet a été adopté à trois contre deux.

Projets modifiés

Rappelons que les deux promoteurs ont modifié leur projet après des rencontres avec les citoyens en réduisant le nombre d’étages de huit à six. Le Groupe Maurice avait annoncé la semaine dernière qu’il modifiait son projet au terme des soirées de consultation avec les citoyens. Le projet retenu comportera finalement six étages, soit deux de moins que prévu. Afin de ne pas empiéter sur l’emprise du boulevard Yvon-L’Heureux, le promoteur a également décidé d’inverser l’orientation de la bâtisse, ne limitant plus un potentiel développement du boulevard. Finalement, un talus végétal sera également aménagé afin de servir de zone tampon entre la résidence et ses voisins.

Questionné par un citoyen, le conseiller Réginald Gagnon, qui est également président du comité consultatif d’urbanisme (CCU), a mentionné que le comité d’urbanisme avait vu une première version du projet du Groupe Maurice, auquel il avait fait des recommandations. Le projet n’est toutefois pas revenu devant le CCU, faute de temps.

Les deux promoteurs devaient également présenter une étude de circulation. La Ville attend toujours l’étude de Réseau Sélection, mais celle du Groupe Maurice conclut que l’implantation de la résidence n’aura pas d’impact sur le réseau routier supérieur au développement commercial déjà prévu.

image