22 septembre 2021
Centraide Richelieu-Yamaska lance sa campagne de financement
Par: Vincent Guilbault
Patrick Thibert, directeur général du Centre d’action bénévole Vallée-du-Richelieu, Benoit Chartier, président de campagne et éditeur de L’Œil Régional, Caroline Lippé, directrice générale de Centraide R-Y, Yves-François Blanchet, député de Belœil–Chambly, Yves Brouillette, président du conseil d’administration de Centraide R-Y, et Yves Corriveau, maire de Mont-Saint-Hilaire. Photo François Larivière | L’Œil Régional ©

Patrick Thibert, directeur général du Centre d’action bénévole Vallée-du-Richelieu, Benoit Chartier, président de campagne et éditeur de L’Œil Régional, Caroline Lippé, directrice générale de Centraide R-Y, Yves-François Blanchet, député de Belœil–Chambly, Yves Brouillette, président du conseil d’administration de Centraide R-Y, et Yves Corriveau, maire de Mont-Saint-Hilaire. Photo François Larivière | L’Œil Régional ©

Après avoir amassé plus de 2,2 M$ en pleine pandémie dans la région Richelieu-Yamaska, Centraide a lancé sa 66e campagne de financement le 16 septembre dernier sous le thème « Face aux enjeux locaux, ne soyons #JamaisIndifférents ». Benoit Chartier, le président d’honneur de la campagne régionale pour une troisième année consécutive, invite la population de Richelieu-Yamaska à être encore aussi généreuse avec ses dons.

Publicité
Activer le son

Avec les dons récoltés, Centraide peut venir en aide à une soixantaine d’organismes qui œuvrent directement auprès de gens sur le territoire de sept MRC, dont la Vallée-du-Richelieu, rappelle M. Chartier, président de DBC Communications et éditeur de L’Œil Régional. L’argent sert à soutenir des organismes qui œuvrent à soutenir la réussite des jeunes, à briser l’isolement social, à renforcer l’action bénévole et à assurer les besoins essentiels comme de la nourriture ou des vêtements à des gens vulnérables.

En conférence de presse, M. Chartier s’est adressé directement aux donateurs de la région. « J’en appelle à la générosité des gens de la région de Belœil et de Mont-Saint-Hilaire. Je les invite à donner généreusement pour la campagne pour aider les gens de la région qui sont en détresse, qui sont en solitude ou qui ont des problèmes de santé ou de santé mentale. Votre don fait la différence. »

Le président de campagne souligne que Centraide Richelieu-Yamaska ne se fixe pas d’objectif monétaire, notamment en raison de la dernière année très particulière avec la pandémie. « On ose espérer que les résultats seront très satisfaisants et que les organismes pourront bénéficier grandement des dons de la communauté », a-t-il ajouté.

Présent au lancement de la campagne à Mont-Saint-Hilaire, le député de Belœil–Chambly, Yves-François Blanchet, a profité de l’occasion pour aussi lancer un appel à la générosité des dons, ce « petit quelque chose de plus qui donne de l’air, du souffle pour aller aider des gens dans le besoin ».

Même si l’économie du Québec va plutôt bien, souligne le député, il rappelle que des gens ont besoin d’aide, vivent avec des enjeux de santé, ont de la difficulté à se nourrir et que beaucoup vivent des problèmes d’isolement graves, en particulier des aînés isolés par la pandémie. Il en a aussi profité pour remercier Centraide pour leur contribution « absolument nécessaire » à soutenir les organismes bénéficiaires qui peuvent ensuite venir en aide directement aux gens dans le besoin.

De son côté, le maire de Mont-Saint-Hilaire, Yves Corriveau, a souligné que l’argent allait aider directement des familles de la région. « Le lancement de cette campagne me tient beaucoup à cœur parce qu’il s’agit d’aider les familles de la région. Grâce aux dons, ce sont pas moins de 5600 familles de notre MRC qui en bénéficient. » L’argent se retrouve aussi entre les mains des organismes locaux, qui connaissent les besoins des résidents.

Ce sont les différents organismes partenaires de Centraide qui pourront bénéficier en premier de l’argent amassé par l’organisme, comme le Centre d’action bénévole de la Vallée-du-Richelieu (CABVR). Son directeur, Patrick Thibert, a d’ailleurs remercié Centraide de ce soutien qui permet au CABVR d’œuvrer directement sur le terrain grâce à ses employés et le travail de ses 300 bénévoles. Grâce aux dons à Centraide, c’est plus d’une personne sur cinq sur le territoire de Richelieu-Yamaska qui va bénéficier d’une aide de l’un de ces organismes.

Pour faire un don : www.centraidery.org/don-general

image