20 septembre 2018
Cadillac XT4 : place aux trentenaires
Par: Marc Bouchard

Photo Marc Bouchard

Qu’on le veuille ou non, et bien que la marque ait travaillé fort pour changer la perception, le nom Cadillac est associé au luxe, d’une part, et c’est une bonne chose, mais aussi à quelque chose d’un peu inabordable. Les véhicules les plus populaires de la marque valent plusieurs dizaines de milliers de dollars (pensons ici au grand VUS Escalade), et les jeunes acheteurs ne se tournent pas spontanément vers le constructeur américain, même au moment de leur vie où ils sont prêts pour quelque chose de plus raffiné.

C’est un peu cette perception que le Cadillac XT4 vient changer. Le petit multisegment – on souhaite qu’il lutte notamment contre le BMW X1 ou le Mercedes-Benz GLA – mise sur un prix abordable et des performances à la hauteur, en plus d’une dimension intéressante, pour attirer de jeunes acheteurs dans ses filets.

C’est d’ailleurs la première grande offensive de cette marque pour attirer de nouveaux clients, mais ce n’est pas la dernière. On affirme en effet qu’au cours des trois prochaines années, on lancera un nouveau modèle tous les six mois!

Le Cadillac XT4 2019

Avec ce petit véhicule, tout est nouveau. En fait, même si la silhouette a définitivement des airs de famille, le châssis, la plateforme et même la motorisation sont entièrement nouveaux.

Physiquement, on n’en sort pas, le XT4 ressemble à son grand frère Escalade. Les dirigeants de Cadillac ne s’en cachent d’ailleurs pas du tout, présentant le XT4 comme le petit chiot du grand Escalade. Il a quand même quelques raffinements esthétiques que le grand frère n’a pas. Les flancs, par exemple, profitent de surfaces sculptées, alors que les autres membres de la famille ont plutôt des panneaux droits.

Le capot est aussi doté d’un relief intéressant, signe encore une fois de l’effort de design. Alors que le Cadillac Escalade donne l’impression d’un imposant véhicule aux traits carrés, le XT4 propose un peu plus de dynamisme et de délicatesse. Les blocs optiques sont cependant tout aussi imposants, tant à l’avant qu’à l’arrière, ce qui, à mon sens, est une excellente chose, puisqu’ils sont le signe distinctif de la bannière depuis plusieurs années maintenant.

L’habitacle est aussi nettement plus raffiné que celui des autres membres de la famille. Pas nécessairement en matière de matériaux ou de qualité d’assemblage (ce n’est pas que le véhicule soit mal fait, mais plutôt qu’il est quand même l’entrée de gamme), mais plutôt en matière de style et de confort.

L’écran central, l’affichage tête haute, le système multimédia facile d’accès et d’usage viennent rendre la vie à bord nettement plus agréable. Et l’espace consacré aux occupants arrière n’a rien de timide, bien au contraire.

Nouveau moteur

Ce n’est pas seulement le châssis qui est nouveau. Le Cadillac XT4 utilise également un tout nouveau quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres, développant 237 chevaux et 258 lb-pi de couple. Ce couple est apparemment disponible de 1 500 à 4 000 tr/min, ce qui le rend extrêmement utilisable. En fait, on dit même près de 5 000 tr/min puisqu’il ne perd que 3 % de son efficacité à ce régime.

Il a été jumelé à une boîte automatique à neuf rapports, dont on m’a dit qu’elle avait des « changements imperceptibles » optimisés pour une efficacité maximale du véhicule. Et la voiture a un mode éco qui désactive deux de ses cylindres en conduisant pour économiser encore plus de carburant lorsque la vitesse de croisière est régulière et que la route ne demande pas trop d’effort.

Il existe également un nouveau système de freinage électrohydraulique qui réduit les exigences parasites des freins sur le moteur et réduit les incohérences dans le freinage et la sensation de la pédale sur une longue période.

Je dois avouer que j’avais quelques réserves face à ce petit moteur dont les spécifications, sur papier, laissaient planer le doute. Je me suis lourdement trompé. En ville, il joue son rôle dans le plus grand silence. Sur autoroute, il s’affirme dans les dépassements sans difficulté. Et sur les routes plus sinueuses de la région de Seattle où se déroulait le lancement, il s’est avéré dynamique, et le véhicule d’une grande stabilité.

J’aurais aimé une direction plus ferme, mais elle joue quand même bien son rôle. Et j’avoue que j’ai beaucoup apprécié le confort, le silence de roulement et la présence d’une longue liste d’équipements électroniques de sécurité embarqués.

Le Cadillac XT4 mise sur sa nouveauté, son format et son prix relativement abordable pour plaire aux trentenaires. Il faut bien avouer qu’il a tout ce qu’il faut au bon endroit pour le faire.

image