25 septembre 2015
Bravo pour la couverture d’Owens
Par: Denis Bélanger
Bravo pour la couverture d'Owens

Bravo pour la couverture d'Owens

Depuis que Kevin Owens, un petit gars de Marieville ayant pour vrai nom Kevin Steen, a percé les rangs de la World Wrestling Entertainment (WWE), non ça ne s’appelle plus la WWF, on n’arrête pas d’entendre parler de ses exploits dans les sections sportives de nos journaux locaux.

Je dis bravo à ces médias qui ont été plus loin que les simples préjugés. On le sait bien, la lutte professionnelle n’est pas considéré par tous comme étant un vrai sport, étant donné que les résultats sont décidés d’avance. Mais il n’en demeure pas moins que les acteurs de ce téléroman-réalité doivent être en excellente forme physique. Mais il y a un bon nombre de personnes qui ont longtemps dénigré la lutte, même jugé ceux qui l’écoutaient.

Je me souviens encore très bien d’un chroniqueur du guide de télé (TV Hebdos ou 7 Jours) qui critiquaient les amateurs de lutte professionnelle. J’ai déjà eu ma part de commentaires, «ben voyons mon Denis», ou  «come on». Ça me choquait de voir que les gens me jugeaient là-dessus. 

La lutte avait tellement mauvaise presse qu’à un certain moment, certains de mes amis refusaient de sortir du placard et d’avouer leur amour pour la lutte. Moi j’étais le brave, ou l’innocent, qui avouait tout.

Les temps ont changé. La Presse a publié  un bon article sur la victoire dimanche de Kevin Owens qui a remporté une ceinture importante sur un événement diffusé sur la télé à la carte. Dans le même article, on pouvait savoir qu’il était le 4e Québécois à remporter cette ceinture.

Vendredi matin, à la nouvelle station radiophonique de sports, un animateur a laissé bouche-bée ses autres collègues en leur racontant le fascinant parcours de Kevin Owens.

Le plus drôle c’est que Kevin Owens est tombé en amour avec la lutte en regardant Wrestlemania 11. Pour les initiés, c’est l’un des pires Wrestlemania de l’histoire. Ça revient à dire qu’un individu est devenu un adepte de Star Wars après avoir visionné La menace fantôme.

Le dernier combat de la soirée avait été Laurence Taylor, le joueur de football qui n’a jamais lutté auparavant, contre Bam Bam Bigelow. Atroce!

Un dossier réglé

Pas étonnant que de tous les combats de boxe faisant l’objet de discussions, ce soit le combat éliminatoire opposant Eleider Alvarez et Isaac Chilemba qui soit réglé.  Ce sont deux boxeurs qui ont un pouvoir de négociation bien moins important que d’autres. Ils n’ont probablement pas le luxe de refuser des offres.  Chilemba, bien que classé parmi les 10 meilleurs mi-lourds au monde selon Ring Magazine, a un style peu excitant pour la télévision. De son côté, Alvarez est  le 4e meilleur mi-lourd à Montréal. Il n’a pas la ceinture de Stevenson, ni l’endurance de Pascal ni la force de frappe de Beterbiev. Excellent combat en perspective.  Hey, ne pensez pas qu’Eleider n’aurait pas de chances contre Adonis.

Mes billets en poche

Excellente idée de mettre en vente dès maintenant les billets pour les prochaines parties hors-concours qui auront lieu à Montréal. C’est le temps de profiter du momentum avec la fin de saison exceptionnelle des Jays. Rendu au mois de novembre, l’engouement ce serait peut-être dégonflé. Moi j’ai déjà les miens.

 

image