14 septembre 2017
Bernard Gagnon tire sa révérence
Par: Karine Guillet

Le maire Bernard Gagnon. Photo:Archives

Après presque 30 ans à la tête de Saint-Basile-le-Grand, le maire Bernard Gagnon tirera sa révérence cet automne. L’élu a annoncé lundi qu’il ne solliciterait pas de nouveau mandat aux élections de novembre.

«Cette décision, vous en conviendrez, n’a pas été facile à prendre, mais à 66 ans, elle est dictée par la planification et l’organisation d’un nouveau tour de piste qui concerne d’abord mon épouse et moi et également toute ma famille», a fait savoir le maire dans une lettre à la population.

En tout, Bernard Gagnon aura servi la population pendant sept mandats, totalisant 27 années à la mairie. Avocat de formation, Bernard Gagnon a pris les rênes de la municipalité en février 1987, alors que Saint-Basile venait tout juste d’être secouée par une crise interne où six cadres avait été congédiés. À l’époque, la municipalité avait été mise sous tutelle après la démission du maire de l’époque, Marcel Édoin, et de trois de ces conseillers.

L’avocat avait remporté la mairie contre l’ex-maire Claude Bégin avec 59 % des appuis. M Gagnon avait déjà pris une première retraite en 2005 avant de revenir en politique en 2009, alors insatisfait de la gestion économique de la municipalité.

Au cours de sa carrière politique, Bernard Gagnon aura entre autres géré des situations d’urgence telles que l’incendie de l’entrepôt des BPC, en 1988, et le Grand Verglas dix ans plus tard. Il est également derrière la construction de la bibliothèque Roland-Lebrun, du centre communautaire Lise B.-Boisvert, du chalet Denis-Germain et de l’édifice Léon-Taillon.

En 2006, Saint-Basile a d’ailleurs commémoré l’apport du maire à sa municipalité en donnant son nom au nouveau centre civique pour souligner sa contribution à l’essor et au rayonnement de sa municipalité.

Pour le moment, aucun autre candidat n’a encore annoncé son intention de briguer la mairie au élections de novembre. Les candidats ont jusqu’au 6 octobre pour présenter leur bulletin de candidature au Directeur général des élections.

image