23 octobre 2019
Semaine de la coopération
Bénévoles et élèves nettoient le parc du Domaine Aurèle-Dubois
Par: Vincent Guilbault
Hélène Roberge, présidente de la Commission scolaire des Patriotes, Michel Caron, directeur général de la Caisse Desjardins Belœil–Mont-Saint-Hilaire et Pascal Bigras, directeur de Nature-Action, ont donné le coup d’envoi à cette journée de bénévolat en plantant un arbre en compagnie de trois élèves du secondaire de la région. 
Photo Vincent Guilbault | L’Œil Régional ©

Hélène Roberge, présidente de la Commission scolaire des Patriotes, Michel Caron, directeur général de la Caisse Desjardins Belœil–Mont-Saint-Hilaire et Pascal Bigras, directeur de Nature-Action, ont donné le coup d’envoi à cette journée de bénévolat en plantant un arbre en compagnie de trois élèves du secondaire de la région. Photo Vincent Guilbault | L’Œil Régional ©

Des bénévoles de Desjardins et des élèves de trois écoles secondaires de la région ont passé une bonne partie de la journée à nettoyer le site du Domaine Aurèle-Dubois, vendredi dernier. Cette activité s’est tenue en collaboration avec l’organisme Nature-Action dans le cadre de la Semaine de la coopération.

Des bénévoles de Desjardins et des élèves de trois écoles secondaires de la région ont passé une bonne partie de la journée à nettoyer le site du Domaine Aurèle-Dubois, vendredi dernier. Cette activité s’est tenue en collaboration avec l’organisme Nature-Action dans le cadre de la Semaine de la coopération.
Les élèves et les gens de Desjardins ont nettoyé les berges du ruisseau qui passe dans le domaine entourant le siège social de Nature-Action, sur la rue Ledoux, à Belœil. Sous la supervision des employés de l’organisme, les bénévoles ont aussi préparé des bombes de semences, qui seront propulsées par hélicoptère afin de permettre la naturalisation d’un terrain difficile d’accès à Brossard. Les bénévoles ont aussi profité de leur journée pour visiter les installations, le parc, le jardin comestible et le bâtiment écologique certifié LEED or de Nature-Action.
Avant d’être un parc boisé, le parc du Domain Aurèle-Dubois ne contenait que « quatre arbres et du gazon » il y a 15 ans seulement, souligne Pascal Bigras, directeur de Nature-Action. Avec l’aide de Desjardins, qui avait donné 100 000 $ à l’époque, et Belœil, qui a cédé le terrain en bail emphytéotique (bail de longue durée), l’organisme a été en mesure de développer tout cet écosystème boisé.
La condition de ce don de la ville était que Nature-Action réintroduise la nature dans le parc. En 15 ans, c’est une transition réussie, affirme M. Bigras. « Malgré le chaos apparent, dit-il avec humour, il y a énormément d’organisation dans cette nature. Un parc nature, c’est une communauté végétale, microbienne, faunique d’échange. Un système sans déchet qui filtre notre eau et notre air », a-t-il dit aux élèves des écoles secondaires Ozias-Leduc, Polybel et Mont-Bruno, réunis pour venir donner un coup à l’entretien du parc.

Alliance naturelle
À la suite d’un appel de projets lancé par Desjardins, c’est Nature-Action qui a déposé l’initiative qui touchait le plus à l’environnement, explique Michel Caron, directeur de la Caisse Belœil–Mont-Saint-Hilaire. « Ce n’est pas une contribution financière aujourd’hui, mais une contribution sur le terrain. Oui, nous donnons beaucoup d’argent à Nature-Action, mais aujourd’hui, nous avons une équipe de bénévoles avec des dirigeants de la caisse et une vingtaine de jeunes d’Ozias-Leduc, Mont-Bruno et Polybel. »
Pour Desjardins, soutenir le projet de Nature-Action sur le terrain allait de soi. « Je dis “rêver, se lever et agir”. Desjardins est toujours impliqué socialement dans les collectivités et, aujourd’hui, on voulait allier notre cause à l’environnement et aux jeunes. »

image