14 mars 2018
Belœil veut améliorer la sécurité au coin Trudeau/ Saint-Jean-Baptiste
Par: Karine Guillet

Belœil souhaiterait un virage prioritaire au feu de circulation. photo: Robert Gosselin

Après une vingtaine d’accidents en deux ans, Belœil demande au ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports (MTMDET) de donner une priorité de virage à gauche aux automobilistes en provenance de Belœil sur la rue Saint-Jean-Baptiste, qui se dirige sur le chemin Trudeau.

Présentement, les automobilistes en provenance de Belœil qui souhaitent tourner à gauche sur le chemin Trudeau bénéficient d’une voie réservée et d’une baie de refuge. Ils n’ont pas de priorité de passage. Vu la circulation dense en heure de pointe, s’engager sur le Chemin Trudeau peut s’avérer fastidieux, voire dangereux, note la Ville de Belœil. L’intersection est sous la responsabilité du ministère des Transports.

La Ville compte également prévoir des mesures de mitigation lorsqu’elle refera la rue Saint-Jean-Baptiste. Il est toutefois impossible de dire quand la ville procédera à cette réfection, puisque le réaménagement de la route dépend de l’évolution du développement immobilier sur cette artère.

En analyse

La porte-parole du MTMDET, Karine Abdel, confirme que le ministère a bien reçu la demande de la Ville. Le ministère n’avait pas entendu parler de problème à cette intersection depuis longtemps, affirme-t-elle.

Avant d’accepter la demande, le ministère devra toutefois justifier l’ajout d’un virage prioritaire. Pour ce faire, le ministère va effectuer une collecte de données sur la circulation dans ce secteur, analyser la sécurité (notamment en analysant si les accidents passés ont un lien avec la configuration actuelle du feu de circulation, géré par le ministère) et effectuer une simulation avec ajout de feu prioritaire pour calculer les impacts d’un tel changement. Mme Abdel ne sait pas combien de temps prendra le traitement de la demande.

Déjà des changements

L’intersection avait d’ailleurs été identifiée comme secteur accidentogène dans le dernier portrait des victimes d’accidents de la route en Montérégie. La Ville avait d’ailleurs déjà fait pression sur le ministère pour remplacer l’arrêt obligatoire par un feu de circulation. La Ville avait également ajouté une voie de contournement, alors que les automobilistes contournaient auparavant les véhicules sans regarder dans leur angle mort, ce qui provoquait des accidents.

Le résident Antoine Courdi a proposé l’ajout d’une voie réservée pour tourner sur l’autoroute en direction de Mont-Saint-Hilaire. Selon la mairesse Diane Lavoie, l’emprise de la route n’est pas suffisante pour permettre une autre voie.

image