11 septembre 2015
Beloeil retirera ses sacs à crottes
Par: Denis Bélanger
Beloeil retirera ses sacs à crottes

Beloeil retirera ses sacs à crottes

À compter de janvier 2016, la Ville de Belœil ne mettra plus à la disposition des propriétaires de chiens, de sacs à excréments. Des motifs financiers sont derrière cette décision.

Actuellement, 14 distributeurs sont installés principalement aux abords de certains parcs et pistes cyclables. Une affiche posée sur le distributeur avisera les utilisateurs du retrait des distributeurs.

Notons que le distributeur situé à l’entrée du parc Victor-Brillon a été retiré, car il est maintenant interdit de promener son chien, même en laisse, sur tous les plateaux sportifs et récréatifs jusqu’à une distance de trois mètres des aires de jeux. 

«Toutefois, comme les distributeurs sont toujours en service jusqu’à la fin de décembre, un autre distributeur sera installé jusqu’à cette date, à l’entrée de la piste cyclable du parc Victor-Brillon, puisque ce circuit est beaucoup utilisé par les promeneurs accompagnés de leur chien», rapporte le porte-parole de Belœil, Louis-Jacques Pineault.  

Une question d’argent

Cette décision a été prise à la fin de 2014, lors de la préparation du budget municipal 2015. «Les restrictions budgétaires que devait subir la municipalité l’ont amené à revoir l’ensemble des activités et à privilégier celles qui touchent toute la population et non pas une partie seulement», ajoute M. Pineault.

L’entretien des distributeurs et la fourniture des sacs représentent une dépense annuelle d’environ 8000$.

Une exception

C’est une pratique qui est devenue de plus en plus rare dans les municipalités. La Ville de Mont-Saint-Hilaire a retiré ses distributeurs, parce qu’il y avait beaucoup de pollution de sacs non utilisés. «Plusieurs sacs étaient retirés des distributeurs et laissés par terre», révèle le porte-parole, Pierre Tadros.

À McMasterville, il n’y a aucun dispositif pour la distribution de sacs pour les excréments de chiens sur le territoire. La municipalité mise plutôt sur la responsabilisation et

la sensibilisation des propriétaires de chiens à l’intérieur de ses publications.

Du côté d’Otterburn Park, les chiens ne sont permis que dans le parc canin. Des sacs sont fournis, mais seulement pour les membres.

image