5 octobre 2018
Pour déménager le garage municipal
Belœil prévoit acheter un terrain dans la zone industrielle
Par: Karine Guillet
L’actuel bâtiment des services techniques, sur la rue Dupré. Photo: archives

L’actuel bâtiment des services techniques, sur la rue Dupré. Photo: archives

Belœil prévoit acquérir un terrain dans le secteur industriel pour y déménager son garage municipal. La Ville a prévu 1,5 M$ pour l’achat d’un terrain dans ce secteur, selon son plan triennal d’immobilisation 2018.

Belœil réfléchit depuis longtemps à la possibilité de déménager son garage municipal et ses services techniques de la rue Dupré. Selon la mairesse de Belœil, Diane Lavoie, la présence de ces infrastructures dans un environnement municipal entraîne beaucoup de doléances de résidents.
Le quartier industriel de Belœil, situé loin du secteur résidentiel, semblait donc l’endroit idéal pour reloger les services techniques de la Ville. Même si le projet n’est pas encore concrétisé, la Ville veut se donner des options en achetant tout de suite le terrain, puisqu’elle n’en possède actuellement pas. «Ce n’est pas fait encore, mais il faut vraiment garder un terrain, a expliqué la mairesse. En principe, en 2020, on n’aurait plus de terrain dans le secteur industriel, selon notre coordinatrice économique.»
L’achat du terrain serait financé à 875 000 $ par un emprunt. Belœil utiliserait aussi 625 000 $ de ses surplus et réserves. Mme Lavoie soutient toutefois que Belœil pourrait tirer des revenus de la vente du terrain où est actuellement situé le garage. La caserne adjacente pourrait aussi être déménagée sur le boulevard Yvon-L’Heureux avec la constitution de la Régie des incendies de la Vallée-du-Richelieu, si la Régie parvient à avoir des subventions pour sa construction. Rappelons que la Ville avait l’intention de développer un projet d’écoquartier dans le secteur du garage municipal actuel.

7 M$ de projets
Le conseil municipal a donné lundi le feu vert à un projet triennal d’immobilisations totalisant 7 182 600 $. Un peu plus de 40 % des dépenses, soit 3 M$, sont consacrés à la réfection de routes. Parmi les travaux prévus, notons les plans de réfection et le pavage des rues Shea, Morisson, Asselin et Vincent, pour 1 M$. La ville prévoit aussi le planage et le pavage du Boulevard Yvon-L’Heureux Sud, pour 420 000 $.
Belœil entend aussi dépenser 1 297 100 $ dans ses parcs, terrain de jeu et espaces verts. Elle prévoit notamment développer des pistes cyclables sur une partie de la rue Morisson, dans le parc Joseph-Daigle et en bordure du centre aquatique.
Des boisés à nettoyer
Belœil se garde aussi 120 000 $ pour aménager les boisés des Bourgs de la Capitale et 50 000 $ pour la plantation d’arbres. Selon le comité de citoyens des Bourgs de la capitale, il y aurait un problème d’évacuation des eaux dans l’un des deux boisés du secteur, menaçant ainsi sa survie. Il y a aussi présence de frênes malades et de plantes envahissantes. Le plan devrait comprendre l’aménagement de sentiers et l’installation de mobilier urbain.

image