6 mars 2018
Belœil en deuil d’un conseiller municipal
Par: Karine Guillet

Le conseiller municipal Marc Daignault.

Marc Daignault en compagnie de la mairesse, peu avant son élection. photo archives

Nouvellement élu, le conseiller municipal du district 4 de Belœil, Marc Daignault, est décédé subitement d’une crise cardiaque samedi dernier.

M. Daignault, 61 ans,  avait été élu en novembre au sein de l’équipe de la mairesse Diane Lavoie, remplaçant l’ex-conseiller municipal Denis Corriveau, qui avait pris sa retraite.  Il l’avait emporté avec 58% des voix contre le candidat de l’équipe Rémi Landry, Luc Cossette et l’indépendant Patrick Senécal.

Très émue, la mairesse Diane Lavoie l’a décrit comme un homme bon, dévoué, qui avait à coeur le bien collectif. Elle se souviendra surtout de son grand sens de l’humour, qui déjà avait su teinter le conseil. Son décès soudain est une grande perte pour l’organisation, le conseil et sa famille, croit-elle.

Retraité d’une institution financière, Marc Daignault résidait à Belœil depuis près de 50 ans.  Détenteur d’un MBA en finances de l’Université du Québec à Montréal, le conseiller municipal s’était d’ailleurs impliqué au sein de différentes fondations, dont celle de l’hôpital Honoré-Mercier. Il était également père de trois enfants et grand-papa quatre fois.

Passionné de son rôle d’élu

En entrevue avec l’Œil Régional, Marc Daignault avait dit vouloir s’impliquer d’abord parce qu’il avait envie de faire partie de l’équipe Lavoie, dont il saluait le travail accompli. «Tous mes efforts et ma rigueur seront centrés sur ce principe essentiel de la politique municipale : vous êtes le cœur de Beloeil et je suis votre voix», avait-il écrit à ses concitoyens après son élection.

S’il venait tout juste d’être élu, Mme Lavoie constate que Marc Daignault avait déjà apprivoisé son nouveau rôle d’élu. «Il aimait ça passionnément. Il avait déjà des dossiers dans lesquels il souhaitait s’investir. Entre autres le parc canin, pour lequel il avait pris contact avec des jeunes femmes dans son district. C’était un projet qui lui tenait à coeur. Il était aussi très impliqué dans le comité liaison d’affaires très impliqué,  dans lequel il avait beaucoup d’expertise. […] Il s’est bien implanté dans le groupe comme si ça faisait longtemps qu’il était avec nous.»

Élections

Un nouveau conseiller municipal devra être élu dans le district 4 pour combler le vide laissé par le décès de M. Daignault, a expliqué la greffière de la Ville, Maryline Tremblay.  La municipalité devra d’abord constater la vacance du poste à la prochaine assemblée publique et Mme Tremblay devra ensuite déterminer une date d’élection dans les quatre mois suivant cette vacance.  La municipalité ne s’est pas encore arrêté sur une date, confirme Mme Tremblay.

En attendant, la mairesse assurera la relève du district 4, que représentait M. Daignault

Hommage

Un hommage au conseiller municipal aura lieu le 9 mars de 14h à 16h et de 18h à 21h, au Complexe funéraire Demer, ainsi que le samedi 10 mars, dès 9h. Une cérémonie aura lieu à 11h15.  La Ville de Belœil avait d’ailleurs offert à la famille des funérailles civiques. Le drapeau de la municipalité est en berne depuis lundi. Le drapeau de la Ville sera d’ailleurs exposé au salon funéraire, tout comme des objets personnels du conseiller, dont la plaque à son nom qui l’identifiait à la table du conseil municipal.

image