4 octobre 2019
L’Œil sur le conseil
Belœil en bref
Par: Sarah-Eve Charland

La Ville avait connu quelques difficultés à faire respecter l’interdiction pendant les opérations.

Les élus de la Ville de Belœil se sont réunis en séance du conseil le 23 septembre. Voici quelques faits saillants.

Remorquage en période hivernale

Les élus ont adopté un avis de motion pour modifier le règlement concernant la circulation et le stationnement. La Ville pourra cette année remorquer les véhicules qui gênent durant les opérations de déneigement nocturne. Les frais de remorquage seront facturés au propriétaire du véhicule. Les amendes varieront de 50 $ à 200 $.

Depuis l’année passée, l’interdiction de se stationner durant les nuits en hiver est levée à moins de la tenue d’une opération de déneigement. Toutefois, la Ville avait connu quelques difficultés à faire respecter l’interdiction pendant les opérations.

Hommage à Gabriel Borduas

Le dirigeant d’entreprise Gabriel Borduas a signé le livre d’or de la Ville de Belœil afin de souligner son apport bénévole à la communauté. Le conseil de ville a souligné l’ensemble de son œuvre. Il a aussi reçu la médaille de l’Assemblée nationale lors de la 14e édition du tournoi de golf annuel de la Fondation du Centre d’action bénévole de la Vallée-du-Richelieu. M. Borduas a également reçu le prix des Gentils au Gala reconnaissance en toute humanité. Il siège à plusieurs comités, dont le comité Liaison d’affaires de la Ville, ainsi que sur des conseils d’administration d’organismes et de fondations de la région. Il a participé à l’ascension du Kilimandjaro pour l’Association de la Vallée-du-Richelieu pour la déficience intellectuelle et le trouble du spectre de l’autisme en 2018. Il réitérera l’expérience en janvier 2020.

Une aide financière pour les maisons lézardées

La Ville de Belœil mettra en place un programme d’aide financière pour la rénovation de maisons lézardées. Un avis de motion a été déposé à cette séance qui encadre les demandes d’aide financière pour rénover les bâtiments dont les fondations présentent des lézardes causées par les conditions de sol naturel. Le règlement sera adopté à une séance ultérieure.

L’aide financière pourra atteindre 50 % des coûts admissibles jusqu’à concurrence de 15 000 $ par bâtiment. Le coût minimal des travaux admissible doit être d’au moins 5000 $.

Bail de la Régie de police

La Ville a autorisé la signature du bail du 333, rue Hertel qui abrite la Régie intermunicipale de police Richelieu–Saint-Laurent. Le dernier bail remontait à 2008. Belœil connaîtra une hausse progressivement de son revenu pour atteindre des revenus supplémentaires de 129 800 $ dans trois ans.
Cette hausse s’explique par l’occupation de l’ensemble de l’immeuble, incluant le sous-sol.

image