18 avril 2019
L’Œil sur le conseil
Belœil en bref
Par: Sarah-Eve Charland

Le conseil municipal de Belœil se réunissait en séance ordinaire le 25 mars. Voici quelques faits saillants.

Belœil soutient Acmé Décors inc.

Belœil a donné une aide financière de 25 000 $ à l’entreprise Acmé Décors inc. qui vient d’acquérir l’immeuble situé au 1150, rue Louis-Marchand, le 7 décembre 2018.
La Ville est autorisée à accorder une aide à toute personne qui exploite une entreprise du secteur privé et qui est le propriétaire ou l’occupant d’un immeuble autre qu’une résidence, précise-t-on dans la résolution. Les élus désirent promouvoir l’épanouissement des entreprises dans le parc industriel, ajoutent-ils.

Cette aide financière est conditionnelle à ce que l’entreprise demeure sur le territoire de la ville pour les cinq prochaines années, faute de quoi elle devra procéder au remboursement de l’aide financière. Cette somme a été prélevée du surplus accumulé.

Acmé Décors inc. est une entreprise établie à Belœil depuis 12 ans. Elle se spécialise dans la réalisation de décors pour des spectacles, des plateaux de télévision et des musées.

Ménage du printemps

Belœil a loué un balai de rue de type aspirateur supplémentaire afin d’accomplir le ménage du printemps des rues de la municipalité.

Le conseil a demandé des soumissions de prix auprès de quatre fournisseurs. Deux réponses ont été reçues. La Ville a donné le contrat au plus bas soumissionnaire conforme, soit Entretien J.R. Villeneuve au montant de 48 289,50 $.

Nouvelle étape vers la Halte des Vapeurs

La Ville a fait appel à des services professionnels en architecture du paysage pour aménager la Halte des Vapeurs, en bordure de la rue Richelieu près du pont des trains. Le conseil a demandé des soumissions par invitation auprès de quatre fournisseurs et a finalement accordé un contrat de 61 357,91 $ à l’entreprise de Conception Paysage inc., soit le plus bas soumissionnaire conforme.

Un nouveau module au parc du Jardin Longpré-Marchand

La Ville installera un deuxième module de jeux qui s’adressera à un autre groupe d’âge d’enfants. Durant la séance du conseil, les élus ont autorisé l’achat au montant de 47 996,70 $.
Ils ont demandé des prix auprès de cinq fournisseurs. Quatre réponses ont été reçues. Tessier Récréo-Parc s’est avéré le plus bas soumissionnaire conforme. n S.-E.C.

image