15 septembre 2021
Belœil en bref
Par: Olivier Dénommée

Les élus de Belœil se sont réunis en séance ordinaire le 23 août pour prendre plusieurs décisions. Voici quelques faits saillants.

Publicité
Activer le son

Encore en virtuel
Même si d’autres municipalités ont fait le choix de revenir aux séances du conseil en présentiel, Belœil n’est pas encore prête à changer sa formule. En ouverture de la séance, la mairesse Diane Lavoie a précisé qu’il avait été prévu de faire la séance en personne, mais que « la récente hausse des cas de COVID-19 », « l’incertitude causée par le variant Delta » et « les questionnements de certains citoyens » ont amené les élus à réviser leur position pour le moment. La séance du 27 septembre devrait également se faire en virtuel.

Subvention pour un boisé
Le conseil a adopté deux résolutions quant au grand boisé situé dans les Bourgs de la Capitale : il a officiellement adopté le nom « boisé des Bourgs » et demandera une aide financière au Programme d’aide financière pour les sentiers et les sites de pratique d’activités de plein air (PAFSSPA) du ministère de l’Éducation du Québec afin d’y réaliser un projet d’aménagement. Du même coup, la Ville s’engage à payer sa part des coûts admissibles au projet et à payer les coûts d’exploitation continue de ce dernier. La Ville peut espérer obtenir 150 000 $ grâce à cette aide financière sur un investissement nécessaire qui est jusqu’à présent estimé à 375 000 $. Émélie Trinque, porte-parole de la Ville, précise toutefois que cette estimation date d’avant la pandémie de COVID-19.

Servitude à l’église Saint-Matthieu
Le conseil a manifesté son intention de modifier les actes notariés entre la Ville et la fabrique de la paroisse Trinité-sur-Richelieu concernant les servitudes sur le site de l’église Saint-Matthieu. La Ville souhaite notamment retirer les mentions concernant la colonne d’affichage, qui a été retirée il y a quelques années. Le conseil désire plutôt aménager sur le terrain une placette avec une œuvre d’art, du mobilier urbain et des végétaux. Cette modification n’est qu’une simple formalité entre les deux parties.

Réfection de clôtures : propositions rejetées
Un appel d’offres public réalisé pour les travaux de réfection de clôtures aux terrains de baseball Lorne-Worsley et à divers endroits n’a pas donné les résultats escomptés. Seulement deux soumissions ont été reçues par la Ville. Le plus bas soumissionnaire, Construction Lavallée, soumissionnait au montant de 184 903,08 $, alors que l’estimation préliminaire de la Ville était plutôt de 121 586,06 $. Considérant le prix beaucoup plus élevé des soumissions, la rareté des matériaux comme de la main-d’œuvre et le fait que les travaux ne répondent pas à des enjeux de sécurité, le conseil a préféré rejeter les soumissions reçues. On procédera plutôt à un nouvel appel d’offres.

image