26 septembre 2019
Belœil aménage un sentier en milieu urbain
Par: Sarah-Eve Charland

Plusieurs membres du conseil municipal ainsi que la famille de Marc Daignault lors de l’inauguration du sentier. Photo Robert Gosselin | L’Œil Régional ©

La Ville de Belœil a inauguré le sentier qui rejoint la rue des Marquises à des Groseilliers. Le conseiller Luc Cossette est bien fier de voir ce projet se réaliser alors que le terrain auparavant embroussaillé rappelait sans cesse une idée inachevée aux résidents du secteur.

« Le terrain appartenait à la Ville. Ça avait pour objectif de relier deux rues, mais ça ne s’est jamais fait. Ce n’est rien de bien compliqué. Ça permet aux gens d’y circuler. […] Je ne voulais pas que ça redevienne inachevé. Je me suis montré insistant pour que le travail se fasse et respecte les échéanciers », affirme le conseiller Luc Cossette.

La Ville a effectué un sondage auprès des citoyens en novembre 2018. Au total, 96 personnes ont donné leur avis sur ce dossier et 81 % des répondants se sont montrés en faveur du projet. La Ville a débroussaillé le boisé en coupant les arbres morts ou malades et a aménagé un sentier avec de la gravelle. Un éclairage au sol a été installé afin de préserver l’intimité des résidences aux alentours et d’offrir un sentiment de sécurité aux marcheurs. Des arbres seront plantés au courant de l’automne pour offrir plus d’intimité aux voisins.

Des panneaux d’informations sur la nature seront aussi installés ainsi que des bancs. Le sentier s’étend sur une longueur de 260 mètres et mesure près de deux mètres de large.

Hommage à Marc Daignault

Lors de l’inauguration officielle, les élus ont nommé ce sentier en l’honneur de Marc Daignault qui a été conseiller municipal de novembre 2017 à mars 2018 dans le district 4. Quelques mois après son décès, Luc Cossette prenait la relève à la suite d’une élection partielle.

« Il nous a quittés prématurément. Ce sera dédié à Marc Daignault. Il a passé rapidement dans nos vies. […] Il était très dévoué vu qu’il venait de prendre sa retraite. Il avait du temps à donner à sa ville. C’est une grande perte », mentionne la mairesse Diane Lavoie.

Elle ajoute que le comité de toponymie a proposé cette idée au conseil municipal qui a entériné la suggestion. La famille a aussi été avisée de cette démarche, assure-t-elle. Une plaque commémorative sera installée pour lui rendre hommage. Marc Daignault était retraité d’une carrière à la Banque Nationale. Il avait approché Mme Lavoie pour se présenter en politique au sein de son équipe.

Le projet s’est autofinancé grâce à la vente de deux parcelles de terrain à des voisins immédiats pour un montant de 50 000 $. Toutes les dépenses ne sont pas encore comptabilisées. Selon la porte-parole de la Ville, Caroline Nguyen Minh, les dépenses seront inférieures au budget planifié de 50 000 $.

image