5 avril 2019
Belœil achète le terrain du futur garage municipal
Par: Sarah-Eve Charland

L’actuel garage municipal situé sur la rue Dupré. Photothèque | L’Œil Régional ©

Belœil est sur le point de finaliser l’achat du terrain où sera construit le futur garage municipal au coût de 1 905 000 $. De ce montant, la Ville fera un règlement d’emprunt de 1 280 000 $, soit 747 000 $ de plus de ce qui était prévu au plan triennal d’immobilisation (PTI).

Le projet de règlement a été présenté à la séance du conseil de ville du 25 mars. Le conseil espère adopter officiellement le règlement d’emprunt en séance extraordinaire le 8 avril. Le terrain est situé dans le parc industriel et appartient à Investissement Norgest inc. et Excavation Rémi Perreault.
Dans son PTI dévoilé à l’automne 2018, Belœil avait planifié une somme de 1,5 M$ pour l’achat du terrain. Le montant s’est avéré plus élevé au moment de conclure la promesse d’achat.
« On commençait les négociations. On ne va pas mettre le prix qu’on veut payer dans un PTI. On a fait des modifications. Il y a 625 000 $ qui vont être pris dans le fonds général pour l’acquisition de ce terrain. On se base tout le temps sur les ventes qui ont eu lieu dans le secteur. Il y a eu plusieurs ventes dans les derniers mois qui ont fait en sorte que les coûts ont augmenté. On s’est ajusté. On est tout de même en deçà du prix moyen », a expliqué la mairesse de Belœil, Diane Lavoie.
Belœil réfléchit depuis longtemps à la possibilité de déménager son garage municipal et ses services techniques de la rue Dupré. En raison du développement accéléré du parc industriel, la Ville a choisi de déposer une offre d’achat rapidement.
« On a dû s’assurer d’avoir un terrain dans le parc industriel. Dans l’environnement du garage municipal, il y a beaucoup [d’immeubles] résidentiels. On commençait à avoir de plus en plus de plaintes. [Il y a des activités] 24 h sur 24, surtout en période de déneigement. C’est pour ça qu’on a tout de suite fait une offre d’achat sur le terrain parce qu’il n’en reste plus beaucoup de disponibles », poursuit-elle.
Pour le moment, aucun échéancier n’a été fixé par la Ville. Le tout sera abordé lors de l’exercice du plan d’immobilisation 10 ans. La vente du terrain actuel du garage municipal devrait permettre à la Ville de financer l’achat du nouveau terrain. « On va le mettre en vente comme écoquartier. Le terrain est dans le secteur du Vieux-Belœil. Si on le vend comme écoquartier, c’est certain qu’il y a un avantage intéressant pour un développeur », assure Mme Lavoie

image