25 janvier 2019
Dek Hockey
Belœil achète la paix avec moderN
Par: Sarah-Eve Charland

La patinoire était installée au parc Alfred-Nielson. Photothèque | L’Œil Régional ©

La Ville de Belœil versera finalement 750 $ à l’entreprise maskoutaine Dek hockey moderN, alors que cette dernière réclamait 13 085 $ aux petites créances, pour avoir utilisé sa patinoire en 2015 sans entente.

Les deux parties en sont arrivées à une entente le 23 novembre 2018 dans le cadre d’une médiation. L’entreprise avait entamé ses démarches judiciaires en mars 2018. La Ville a 60 jours pour s’acquitter de ce montant. Selon l’entente, la Ville n’a fait aucune admission, mais a signé l’entente dans l’unique but d’acheter la paix.
Rappelons que Dek hockey moderN avait obtenu un contrat avec la Ville de Belœil en 2012 pour installer une patinoire de dek hockey sur le site de l’ancienne piscine Jean-Godin, au parc Alfred-Nielson. L’entente prévoyait l’utilisation pour trois saisons estivales, en 2012, 2013 et 2014. L’entreprise laissait le droit à la Ville d’y entretenir de la glace pour l’hiver 2012-2013 et 2013-2014 et d’utiliser l’équipement. Selon la compagnie, la Ville de Belœil a toutefois utilisé la patinoire pendant l’hiver 2015, ce qui ne faisait pas partie du contrat initial.
La Ville soutient avoir avisé Dek hockey moderN en octobre 2014 que l’entente n’était pas reconduite. C’est la compagnie qui a laissé ses installations sur place, puisqu’il lui était impossible de les retirer en raison des conditions climatiques selon la Ville. Belœil rappelle que l’entente prévoyait d’ailleurs l’utilisation sans frais de la patinoire durant l’hiver.

image