25 mai 2018
Baseball: la saison est partie
Par: Denis Bélanger

Cette année, le baseball mineur de Belœil compte plus de 300 membres. Photo: Robert Gosselin

L’arrivée du soleil et du printemps signifie aussi le retour des jeunes voltigeurs et artilleurs sur les terrains de baseball. C’est avec enthousiasme et nombre d’inscriptions stables que l’Association du baseball mineur de Belœil a lancé le 14 mai dernier la saison 2018.

Cet été, l’organisme a pu mettre sur pied près d’une vingtaine d’équipe, soit 6 dans les rangs atome, 4 moustique, 5 pee-wee, 3 bantam et une au niveau midget. S’ajoutent à tout cela 95 jeunes inscrits au programme d’initiation au baseball rallye-cap. «L’association compte plus de 300 membres. On est stable. Dans certains niveaux on en a plus , et d’autres moins. C’est certain que c’est mieux d’être stable que d’en perdre. C’est aussi vrai qu’on en aimerait aussi un peu plus», commente le vice-président de l’Association, Sébastien Gloutney.

D’ailleurs, les responsables de financement ont été en mesure de trouver de nouveaux commanditaires pour maintenir à un bas prix le coût des inscriptions. «Rien ne dit que nos inscriptions ne vont pas baisser si nous devions augmenter les frais», reconnait M. Gloutney.

Une autre nouveauté cette année au programme est la mise sur pied d’un programme de baseball féminin pour la région Richelieu-Yamaska qui comprend 8 associations régionales, dont celles de Belœil et Mont-Saint-Hilaire/Otterburn Park. «Il y aura une équipe régionale pour le moustique, pee-wee et bantam. Ces équipes compteront des joueuses et des entraîneurs de Belœil. Elles joueront contre des équipes de garçons. Ça va être très intéressant», ajoute M. Gloutney.

Ce dernier tire d’ailleurs un bilan positif de la première année sous le regroupement administratif de Richelieu-Yamaska en 2017. Auparavant, ces associations faisaient parties de l’Association régionale de la Rive-Sud. «Il y a plusieurs équipes qui ont pu être présentes aux régionaux. Nous avons même nos pee-wee B qui se sont classés pour les provinciaux.»

L’ouverture officielle de la saison aura lieu le 26 mai sur les terrains du parc Lorne-Worsley, situé derrière l’école secondaire Polybel. Plusieurs parties et activités seront au programme, ainsi qu’un lancer protocolaire. Parmi les autres dates à retenir, il y aura le 2 juin pour le défi triple jeu et en août il y aura les championnats régionaux atome A.

Plus de terrains éclairés
L’Association a à sa disposition sept terrains, soit un à Saint-Mathieu-de-Belœil, un à McMasterville et cinq à Belœil, dont 3 au parc Lorne-Worsley, un à Gédéon-Coursolles et l’autre à Eulalie-Durocher. À court terme, il ne semble pas y avoir de possibilité de voir un nouveau terrain s’ajouter. À McMasterville, on affirme qu’aucun investissement majeur n’est prévu. Du côté de Belœil, une analyse du sujet sera faite à l’occasion de la mise à jour du plan directeur des parcs d’ici la fin de l’année 2018.

Consciente que de nouveaux terrains représentent des coûts, l’Association aimerait à tout le moins avoir plus de terrains éclairés. «Ça permettrait de jouer plus de match le soir. On est correct en juin, mais dès qu’il recommence à faire sombre plus tôt, ça devient peu sécuritaire de jouer des matchs. Mais nous sommes conscients que ça représente aussi des frais», rapporte Sébastien Gloutney.

Ce dernier assure toutefois que le dialogue est bon avec la Ville de Belœil. «Il y a une bonne volonté de la municipalité de vouloir améliorer les infrastructures. Il vont prochainement faire des améliorations dans le champ et les clôtures de l’abris des joueurs pour une meilleure sécurité des joueurs.»

image