19 juin 2015
Avion en détresse: les recherches ont été infructueuses
Par: L'Oeil Régional

La Garde côtière canadienne, les Forces armées canadiennes et la Sûreté du Québec ont abandonné les recherches qui avaient débuté mercredi soir, après la réception d’un signal électronique de détresse capté vers 20h30 et qui pouvait laisser croire qu’un avion s’était écrasé dans l’eau.

Durant la nuit de jeudi, 16 unités de recherche, dont des services de sécurité incendie de différentes municipalités, ont ratissé les secteurs du fleuve Saint-Laurent, entre le pont Victoria, à Saint-Lambert, jusqu’à Sorel, ainsi que tout le long de la rivière Richelieu, sans succès.

«Nous avons reçu un message mayday sur notre canal de trafic 10 alors qu’habituellement, ce genre d’appel de détresse nous provient du canal 16», raconte Michel Plamondon, de la Garde côtière canadienne.

«Après plusieurs heures de recherche, on a finalement abandonné», explique-t-il, soulignant qu’un hélicoptère des Forces armées canadiennes de la base de Trenton a même été dépêché sur les lieux des recherches.

«Nous pensons que ce message pouvait provenir des États-Unis», affirme M. Plamondon.

Chez NAV Canada, l’organisme qui gère le trafic aérien, on dit n’avoir reçu aucun signal de détresse.

«C’est un message électronique de détresse que la garde côtière aurait reçu, affirme le porte-parole Ron Singer. Nous avons vérifié et de notre côté, et nous n’avons rien capté.»

L’aéroport Montréal-Trudeau a confirmé qu’aucun des appareils qui devaient se poser mercredi soir ne manquaient à l’appel.

image