3 février 2021
Comptoir alimentaire des Chevaliers de Colomb
Augmentation des demandes de dépannage
Par: Denis Bélanger

La pandémie de la COVID-19 a entraîné une augmentation des demandes d’aide alimentaire en 2020, selon les plus récentes données du comptoir alimentaire des Chevaliers de Colomb.

Publicité
Activer le son

Desservant les villes de Belœil, McMasterville et Saint-Mathieu-de-Beloeil, l’organisme a effectué l’an dernier 1855 dépannages pour une valeur totale de 788 900 $. Il s’agit d’une augmentation d’environ 300 dépannages comparativement à 2019 où 1583 dépannages (617 370 $) avaient été effectués.

L’année dernière, les responsables du comptoir alimentaire traitaient en moyenne 36 demandes de dépannage par semaine et chaque dépannage était estimé à 460 $. En 2019, le comptoir alimentaire recevait environ 30 bénéficiaires par semaine et la valeur de chaque dépannage se situait à 390 $.

Les besoins d’aide alimentaire continuent de s’accroître en 2021. Pour le mois de janvier, les Chevaliers de Colomb ont reçu 45 nouvelles demandes. Notons qu’en raison de la situation, les Chevaliers de Colomb ont modifié en 2020 la fréquence des dépannages. Les gens pouvaient donc compter sur une aide alimentaire toutes les deux semaines au lieu de trois. « Les jours où nous remettons la nourriture, nos bénévoles sont beaucoup plus occupés qu’auparavant », souligne le Grand Chevalier Claude Lebrun.

Une guignolée satisfaisante

Au lendemain de la guignolée effectuée en novembre dernier, M. Lebrun avait rapporté une maigre récolte comparativement aux années passées. La crise sanitaire a incité l’organisation à inviter la population à venir porter les denrées à un local plutôt que de cogner aux portes. Les dons se sont toutefois accumulés à la suite de cris d’alarme.

Les Chevaliers de Colomb ont aussi récolté 79 587 $ en argent et 118 000 $ en denrées alimentaires. L’organisme a pu ainsi remettre 113 paniers de Noël d’une valeur de 366,35 $ chacun pour un total de 41 398 $. « Nous avons eu beaucoup d’aide des écoles pour la guignolée. Certains jeunes du secondaire ont fait du bénévolat et des écoles primaires nous ont remis des boîtes de denrées. »

Manteaux et bottes

Les Chevaliers de Colomb ont aussi complété leur campagne annuelle de distributions de manteaux et de bottes d’hiver pour les enfants de famille dans le besoin. Ce sont plus de 80 manteaux et bottes d’hiver qui ont été remis aux jeunes enfants des écoles de la région, pour une valeur de 24 000 $. Les jeunes ont aussi reçu des tuques et des cache-cous tricotés par le Cercle de fermières de Belœil. L’organisme a pu amasser 19 225 $ auprès de partenaires financiers et a fourni la balance de 4775 $.

image