29 mars 2018
JEEP GRAND CHEROKEE SUMMIT
Au sommet de la chaîne
Par: Marc Bouchard

Le mot « summit » veut dire « sommet », ce qui s’avère doublement bien utilisé dans le cas du Jeep Grand Cherokee qui porte cette appellation puisque celui-ci est à la fois capable d’atteindre les sommets (après tout, c’est un Jeep), mais aussi parce qu’il se place au sommet de sa famille en étant le plus luxueux du catalogue.

Ceux qui voient encore dans le Grand Cherokee une pâle imitation de Jeep n’y ont pas mis les pieds depuis longtemps. Ce véhicule a retrouvé ses lettres de noblesse et une définition de véhicule familial important il y a quelques années déjà. Aujourd’hui, avec la version Summit, il se loge aisément dans la catégorie des véhicules de luxe.

Un vrai Jeep

Définissons d’abord ce qu’est un vrai Jeep. En quelques mots, il s’agit tout simplement d’un véhicule capable d’être à la fois confortable et à sa place sur la route, mais aussi, et surtout, de se démener hors route avec aisance.

Dans le cas du Grand Cherokee, malgré sa silhouette plus courtaude que la branche Wrangler de la famille, il ne s’en laisse pas imposer en dehors des sentiers battus. Je me souviendrai toujours de la descente effectuée au volant d’un Grand Cherokee dans une pente tellement abrupte que seule ma ceinture de sécurité me retenait en place. Une fois au milieu de la pente, j’ai freiné à mort, immobilisé le véhicule, enclenché le système d’aide à la descente et laissé le véhicule prendre le contrôle de la vitesse alors que je me contentais de donner la direction. Le tout s’est fait en douceur.

Ce petit exemple illustre bien deux points importants du Jeep Grand Cherokee : il est capable d’un contrôle sans reproche, même dans les situations les plus extrêmes, et il a prouvé sa capacité à affronter les obstacles en me menant au sommet de cette côte. Car avant de descendre, il a bien fallu y monter, ce que le Grand Cherokee a fait avec une remarquable aisance.

Son rouage intégral multifonction lui permet en effet d’affronter toutes les conditions, de la neige aux rochers, tout en contrôlant parfaitement son élan. Évidemment, il est limité par une garde au sol un peu plus basse que ses frères véritablement extrêmes, mais cela ne l’empêche pas de franchir des obstacles que bien des VUS n’oseront tout simplement pas affronter.

Puis, il y a le volet routier. Ici, le Jeep Grand Cherokee n’a pas grand-chose à envier aux véhicules de luxe qu’il affronte dans la même catégorie. Car dans la version Summit, il revêt ses plus beaux atours de cuir et propose un habitacle habilement dessiné, une ergonomie sans reproche malgré, il faut bien l’avouer, quelques détails de finitions qui semblaient un peu moins étudiés.

Rappelons aussi que le Grand Cherokee dispose du système multimédia Uconnect, un des plus efficaces du marché qui ne demande pas de diplôme universitaire en ingénierie pour le manipuler, que l’espace aux places arrière est abondant et que les sièges sont réglables dans bien assez de directions pour que vous trouviez la position de conduite idéale.

Ajoutez à cela le confort des suspensions pneumatiques optionnelles, et vous aurez une idée de l’aisance que le Grand Cherokee a à franchir des kilomètres de route sans broncher. Détail intéressant, l’habitacle filtre assez bien les bruits extérieurs, ce qui contribue à améliorer la randonnée.

Et autre détail non négligeable, notre véhicule d’essai était aussi muni d’écrans à l’arrière, histoire de divertir les enfants de tous âges

Une mécanique éprouvée

Le Jeep Grand Cherokee Summit est proposé en deux versions. D’abord, il y a le V6 Pentastar 3,6 litres, un moteur bien connu et apprécié qui a remporté de nombreux prix internationaux et qui, du haut de ses 290 chevaux jumelés à une boîte automatique 8 rapports, est largement suffisant pour le plaisir de conduite.

Sinon, vous pouvez toujours opter pour une version plus vitaminée, dotée cette fois d’un moteur V8 de 360 chevaux, mais soyez prévenus : vous deviendrez vite intime avec votre pompiste préféré avec une consommation en ville estimée à plus de 16,7 litres aux 100 kilomètres!

Parfait le Grand Cherokee? Pas du tout. Il a quelques défauts, quelques lourdeurs et on se questionne toujours sur la fiabilité des produits Jeep, même si l’historique du Grand Cherokee est plus reluisant. Mais il faut avouer qu’il est un mélange bien réussi entre le hors-route et le confort. Un atout certes non négligeable!

image