20 mai 2015
Atelier de ballet de Saint-Hilaire: 40 ans de danse classique
Par: L'Oeil Régional
Quelque 130 élèves de l'Atelier de ballet classique de Saint-Hilaire présenteront le spectacle Pierrot de la Lune et les quatre saisons pour le 40e anniversaire de l'école

Quelque 130 élèves de l'Atelier de ballet classique de Saint-Hilaire présenteront le spectacle Pierrot de la Lune et les quatre saisons pour le 40e anniversaire de l'école

OR-20052015-ballet-montsainthilaire

OR-20052015-ballet-montsainthilaire

DANSE. À l’occasion de son 40e anniversaire, l’Atelier de ballet classique de Saint-Hilaire présente un spectacle original, Pierrot de la Lune et les quatre saisons, les 23 et 24 mai à l’auditorium du Collège Saint-Maurice, à Saint-Hyacinthe.

Les quelque 130 élèves de la compagnie à but non lucratif, et de tous les niveaux, prendront part à ce spectacle chorégraphié par trois professeurs.

La création raconte l’histoire d’un Pierrot qui danse sur sa lune avec ses amies les étoiles jusqu’au jour où une petite étoile quitte la Voie lactée. Affolé, Pierrot tente de rattraper sa petite étoile, mais il amorce une chute qu’il le fera atterrir sur la Terre.

Pierrot découvre alors les quatre saisons. Le spectacle présente ainsi en danse et en musique l’hiver, le printemps, l’été et clôture avec l’automne. Pour la grande finale, 20 danseuses, dont d’anciennes élèves de l’Atelier, revisiteront Le Boléro de Maurice Ravel, une musique de ballet pour orchestre.

Le ballet, un tremplin

Le dernier spectacle de l’Atelier de ballet classique de Saint-Hilaire remonte à il y a deux ans, lors de son 38e anniversaire. Mais le spectacle présenté ce week-end sera d’une plus grande envergure que celui de 2013, indique la directrice artistique de l’Atelier, Francine Vallée.

Mme Vallée est impliquée depuis les débuts de l’école ouverte en 1974 et fondée par Esthel Viau. La directrice artistique a ainsi vu passer des centaines d’élèves en 40 ans. Certaines d’entre elles évoluent toujours dans le milieu de la danse et d’autres mènent de brillantes carrières au sein de différentes professions, souligne fièrement Mme Vallée.

«On vient apprendre des cours de ballet parce qu’on apprend une belle technique, le vocabulaire de la danse classique, à se discipliner, à être déterminé. On apporte de l’énergie et du dynamisme quand on danse. […] Les élèves ont appris beaucoup, beaucoup à l’intérieur des cours de ballet.»

Malgré la venue de nouvelles formes de danse telles que le hip-hop et le break dance, l’Atelier ne connaît aucune difficulté du côté des inscriptions. «Il y a quand même beaucoup d’élèves qui débutent en ballet classique. Si à un moment donné ils ont le goût d’aller dans une autre forme de danse, le ballet classique leur a donné une base très intéressante et très solide», soutient Mme Vallée.

image