7 mai 2021
Arts Station vendu à plus d’un demi-million
Par: Denis Bélanger

Le bâtiment de l’ancien lieu de diffusion artistique de Mont-Saint-Hilaire Arts Station vient de changer de propriétaires pour la première fois en 25 ans. Située sur le boulevard Sir-Wilfrid-Laurier, la propriété était à vendre depuis des années déjà.

Publicité
Activer le son

Jérémie Boudreault et Tania Lebedeff ont vendu l’immeuble à Stéphanie Voghell ainsi qu’à une compagnie à numéro administrée par Michael Smith-Gagné.

Le montant de la transaction s’élève à 620 000 $. La vente du bâtiment permettra à la Ville de Mont-Saint-Hilaire de toucher 9516 $ en droits de mutation.

D’un côté, Mme Voghell est une agricultrice d’Ange-Gardien qui a déjà été propriétaire d’un marché public. De l’autre côté, Michael Smith-Gagné demeure à Sainte-Marie-Madeleine et opère entre autres l’entreprise Groupe Optimum, qui se spécialise dans le domaine de la vente et de l’installation de matériaux paysagers. M. Smith-Gagné et Mme Voghell font déjà des affaires ensemble et sont notamment propriétaires du Centre jardin Optimum à Granby.

M. Smith-Gagné a confirmé à L’Œil Régional qu’il souhaiterait implanter un centre jardin à cet endroit. « La Ville recherche aussi une politique de ville nourricière. Ce qui veut dire accroître l’accès à une saine alimentation et assurer la vitalité des activités agricoles et agrotouristiques. De là nous est venue l’idée d’y ajouter un marché public où les artisans locaux viendraient nous faire découvrir leurs produits et spécialités. Le site d’Arts Station offre une vue splendide sur le mont Saint-Hilaire. Nous voulons que les clients en bénéficient tout en prenant plaisir à venir découvrir nos nouveautés. »

La propriété est située dans une zone commerciale à l’échelle de la Ville, mais en zone agricole permanente en vertu de la Loi sur la protection du territoire et des activités agricoles. Selon la Municipalité, seuls les usages galerie d’art et magasin de fournitures pour artistes et agences de spectacles et d’artistes peuvent être autorisés en vertu de droits acquis.

Mont-Saint-Hilaire avait entrepris les démarches auprès des instances appropriées pour qu’Arts Station et d’autres lots soient exclus de la zone agricole. La Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) a toutefois émis le 6 janvier une orientation préliminaire défavorable à l’exclusion d’Arts Station de la zone agricole. L’Union des producteurs agricoles (UPA) a aussi recommandé que la CPTAQ refuse la demande.

Une audience a eu lieu la semaine dernière devant la CPTAQ afin de permettre à la Municipalité de défendre ses arguments en faveur d’une exclusion de la zone agricole. La CPTAQ déterminera à la suite de cette rencontre si elle modifie ou non son appréciation de la situation.

La fin d’une aventure

L’artiste multidisciplinaire Jérémie Boudreault et l’artiste peintre Tania Lebedeff ont fondé Arts Station vers la fin 1995 dans un vieux garage ayant appartenu à la Société immobilière Irving. Elles y ont aménagé un petit théâtre de 70 places et un espace pour donner des cours et permettre aux artistes d’exposer leurs œuvres.

Arts Station a fermé ses portes en 2012 et le bâtiment a été mis rapidement en vente par la suite. En attendant de trouver un acquéreur, Mme Boudreault avait transformé Arts Station en atelier en 2015.

Les anciennes propriétaires quitteront officiellement les lieux vers le 20 mai. Jérémie Boudreault a refusé de commenter cette transaction qui met officiellement fin à l’aventure d’Arts Station. L’Œil Régional a aussi tenté de contacter Tania Lebedeff, mais cette dernière n’a pas été en mesure de rappeler le journaliste au moment de mettre sous presse.

image