25 octobre 2018
Arrestation: le «chaman» aurait agressé deux Otterburnoises
Par: Denis Bélanger

Sergio Mendoza Corzo

Sergio Mendoza Corzo, 59 ans, du secteur LeMoyne à Longueuil, est derrière les barreaux, deux ans après avoir supposément commis des agressions sexuelles à l’endroit de deux femmes d’Otterburn Park à l’automne 2016.

Mendoza Corzo a été arrêté par la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent (RIPRSL) le 11 octobre dernier, dix jours après l’émission du mandat. Il a comparu vendredi dernier au palais de justice de Saint-Hyacinthe et reviendra devant le tribunal le 9 novembre. Les faits reprochés à l’accusé se seraient produits entre le 1er septembre et le 31 octobre 2016. Pour aborder ses victimes, le suspect offrait ses services en médecine alternative en se présentant comme un chaman. La peine minimale d’une agression sexuelle est un an d’emprisonnement et le maximum est de 14.

Sergio Mendoza Corzo fait également face à une accusation de bris de probation, ayant offert et prodigué des massages alors que ça lui était interdit en vertu d’une infraction antérieure. Il avait été arrêté  en 2012 par le Service de police de l’agglomération de Longueuil.

De plus, l’enquête tend à démontrer qu’il pourrait y avoir d’autres victimes et la structure de gestion des enquêtes sur les crimes en série (GECS), coordonnée par la Sûreté du Québec, a été déployée. Il s’agit d’une structure de commandement unifié au sein de laquelle les services de police québécois travaillent en partenariat afin d’identifier rapidement les crimes commis par des prédateurs afin de procéder à leur arrestation. Cette coordination provinciale permet donc une mise en commun des ressources policières et vise à mieux protéger les victimes.

La RIPRSL sollicite le public afin d’identifier d’autres victimes potentielles. Toute information au sujet de cet homme ou de ses agissements peut être transmise de façon confidentielle au 450 536-3333, poste 1. n (D.B.)

image