3 août 2015
Arnaque téléphonique: des fraudeurs utilisent le nom de Revenu Canada
Par: L'Oeil Régional
Une résidente de Chambly a été victime le 24 juillet dernier d’une arnaque téléphonique.

Une résidente de Chambly a été victime le 24 juillet dernier d’une arnaque téléphonique.

Nathalie Cardin, une résidente de Chambly, dit avoir été victime le 24 juillet dernier d’une arnaque téléphonique. Sur un message vocal, des fraudeurs se faisant passer pour des agents de Revenu Canada l’ont menacée de poursuite devant les tribunaux si elle ne les rappelait pas.

Publicité
Activer le son

C’est vers 15h30, que Mme Cardin a pris connaissance du message. Celui-ci était en anglais et mentionnait l’acronyme anglophone de l’Agence du revenu du Canada, soit CRA. De plus, le numéro auquel on lui demandait de rappeler débutait par l’indicatif régional d’Ottawa, soit le 613.

«J’ai rappelé, mais il y a seulement eu deux ou trois grandes sonneries et ç’a raccroché», a-t-elle raconté. Elle a ensuite décidé d’inscrire le numéro de téléphone sur Internet et elle a découvert sur des forums que plusieurs personnes avaient reçu des appels provenant de ce numéro depuis le 15 juillet.

Parmi celles-ci, quelqu’un a mentionné qu’il croyait s’être fait voler son répertoire de contacts puisque ses parents et sa fille ont eux aussi été appelés peu de temps après. Nathalie Cardin craint donc que la même chose lui soit arrivée.

L’Agence du revenu du Canada a confirmé qu’elle était au courant de cette arnaque téléphonique, mais elle n’a pas été en mesure de dire si les fraudeurs ont réellement la capacité de voler les listes de contacts téléphoniques.

Toutefois, elle affirme que ce sont des arnaques qui pourraient entraîner des vols d’identité et d’argent. Un communiqué a d’ailleurs été publié dernièrement, invitant les Canadiens à s’en méfier. Sur son site web, plusieurs informations sont disponibles pour reconnaître les arnaques et de s’en protéger.

Aucun citoyen n’a rapporté avoir été victime de cette arnaque à la Sûreté du Québec district Montérégie, selon la sergente Ingrid Asselin. Cela ne signifie pas qu’il n’y a pas eu d’autres cas, prévient-elle. «Ce que je conseille, c’est de toujours faire des vérifications sur le numéro en question avant de rappeler», affirme-t-elle.

Du côté de la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent, Mme Cardin a été la seule à signaler cette fraude. Toutefois, le sergent Pierre Tremblay indique que 51 cas de vols d’identité ont été rapportés depuis le début de l’année 2015.

Plusieurs de ceux-ci proviennent d’arnaques similaires à celle dont a été victime Mme Cardin. Par exemple, des citoyens ont été contactés par des fraudeurs utilisant le nom de leur agence de crédit ou leur banque qui leur demandaient de les rappeler.

 

À lire aussi: Des garderies et fleuristes également fraudés

image