19 février 2021
Football 
Anthony Gosselin optimiste de jouer en 2021
Par: Denis Bélanger

Anthony Gosselin. Photo gracieuseté

Une épée de Damoclès pend toujours au-dessus de la Ligue canadienne de football (LCF) pour la saison 2021 en raison de la pandémie de la COVID-19. Le centre-arrière du Rouge et Noir Anthony Gosselin écarte cette possibilité de son esprit et se dit plutôt confiant que la prochaine campagne commencera au moment prévu.

Publicité
Activer le son

Le footballeur originaire d’Otterburn Park assure qu’il arrivera au camp d’entraînement en pleine forme en dépit du confinement du printemps dernier et des mesures sanitaires contraignantes.
« Je n’ai jamais lâché la pédale depuis l’an dernier. Et je n’ai pas fait de surentraînement non plus, car j’ai écouté mon corps. J’ai accès à un gymnase et à de l’équipement pour m’entraîner. Quand il y aura moins de neige, je vais pouvoir aller courir et faire des drills. »

Anthony Gosselin devrait disputer sa quatrième saison en 2021 dans la LCF. Il n’a porté jusqu’à maintenant qu’un seul uniforme et a décidé dernièrement de prolonger son association avec Ottawa. C’était pour lui la meilleure option, même s’il est conscient qu’il risque d’être peu utilisé à sa position.

« L’entraîneur LaPolice utilise moins de centres-arrière dans ses jeux. Mais j’étais déjà utilisé surtout pour les unités spéciales. Le Rouge et Noir a été l’équipe qui m’a repêché et donné ma première chance. De plus, si j’allais dans une autre équipe, je devrais recommencer à zéro. À Ottawa, j’ai déjà ma place. Je voulais aussi m’assurer de ne pas être signé à bas prix si j’attendais trop longtemps. »

Anthony Gosselin a bien hâte de pouvoir remettre les épaulettes de football et de prendre le ballon dans les mains. Son sport lui manque énormément. Il a eu l’occasion de vivre un peu une ambiance football en se joignant au personnel d’entraîneurs des Patriotes de l’École secondaire Saint-Joseph de Saint-Hyacinthe. Il a eu l’occasion d’être sur les lignes de côtés pour des pratiques et deux parties.

« Ç’a été un beau pansement toutefois pour une blessure qui s’est aggravée. En effet, on s’est fait enlever rapidement notre bonbon vu que l’équipe n’a pu compléter la saison en raison du coronavirus. »

Un avenir incertain
Une autre annulation de saison pourrait amener le centre-arrière à penser à accrocher ses crampons. L’annulation de la campagne 2020 de la LCF a fait mal au portefeuille de Gosselin qui a fait l’acquisition d’une maison avant que la crise sanitaire n’éclate. Le père de famille réussit à s’en sortir avec sa conjointe, mais la situation demeure difficile.

« J’ai occupé surtout des jobines. J’ai notamment œuvré comme entraîneur ainsi que dans le paysagement. C’est difficile une semaine et ça l’est encore plus la semaine suivante. S’il n’y pas de saison, je vais peut-être être obligé de me tourner vers de quoi de sérieux. Ça devient de plus en plus difficile de faire comprendre à un employeur ma situation de footballeur qui comprend plein d’incertitudes. Plusieurs joueurs sont dans la même situation que moi. » n

image