28 mars 2019
Année sabbatique pour le Salon des Familles
Par: Denis Bélanger

Le Salon des Familles de la Vallée-du-Richelieu était organisé depuis 2015 à l’école secondaire Ozias-Leduc. Photothèque | L’Œil Régional ©

Se tenant habituellement dans les environs de l’équinoxe de printemps, le Salon des Familles de la Vallée-du-Richelieu fait relâche en 2019. Les organisateurs souhaitent pouvoir ramener l’initiative en 2020.

L’événement pour les parents d’enfants âgés de 0 à 12 ans avait été mis sur pied par deux mères de famille de la région, Marie-Hélène Vinet et Véronique Derval, pour publiciser les ressources disponibles dans la région. La première édition a eu lieu en 2015 et a toujours été organisée à l’école secondaire Ozias-Leduc de Mont-Saint-Hilaire. L’an dernier, il y a eu des changements administratifs significatifs alors que Mme Vinet a laissé le volant seul à Mme Derval pour des raisons personnelles. L’événement avait aussi un nouvel organisme présentateur, soit Les Matinées mères-enfants, qui offre un lieu de rencontre et de répit entre parents d’enfants d’âge préscolaire. Auparavant, ce rôle était assumé par le Centre périnatal le Berceau de Belœil.

L’organisation a confirmé la pause du Salon au milieu de l’hiver. Selon Mme Derval, elle a rencontré plusieurs embûches sur le plan de la promotion. « Heureusement, les villes ont finalement réussi à nous donner leurs appuis. Cela nous a demandé beaucoup d’énergie afin de réussir à faire de l’événement un succès », a-t-elle répondu.

Une programmation variée
Le salon offrait annuellement aux visiteurs un espace kiosque de plusieurs organismes ainsi qu’un bazar d’une cinquantaine de vendeurs d’articles usagés. Cette portion du salon était bien appréciée par les gens du public. L’événement offrait aussi des spectacles ainsi que des conférences. L’an dernier, on avait accueilli deux jours avant le salon au Le Sodanse de Belœil la conférence-spectacle de la Mère ordinaire Bianca Longpré. Cette activité avait fait fureur alors que tous les billets étaient vendus au moins une semaine avant.

Quelques personnes ont partagé leur déception devant la pause du salon, l’attendant avec impatience. De son côté, l’organisme Les Matinées mères-enfants souhaite ardemment le retour du Salon en 2020, surtout pour le bénéfice des familles de la région. « Nous avons été très fières de son succès. L’événement a apporté une belle visibilité à notre organisme et nous aurions aimé y participer à nouveau. La décision de suspendre le Salon cette année vient des organisateurs, nous la respectons entièrement », a répondu par messagerie texte une représentante de l’organisme.

En 2017, le Salon des Familles avait attiré environ 2000 personnes.

image