4 septembre 2015
Aide médicale à mourir: la Maison Victor-Gadbois se retire
Par: L'Oeil Régional
La Maison Victor-Gadbois

La Maison Victor-Gadbois

SANTÉ. La Maison Victor-Gadbois fait partie des 29 maisons de soins palliatifs au Québec qui n’offriront pas le service d’aide médicale à mourir en décembre.

L’établissement de Saint-Mathieu-de-Belœil a décidé de se prévaloir de son droit de retrait prévu à la loi.  

L’Œil Régional n’a pu obtenir les commentaires de la direction de la Maison Victor-Gadbois. Toutefois, à TVA Nouvelles, la directrice adjointe de l’établissement Nathalie Savard a expliqué le choix de ne pas offrir ce nouveau service.

«À la Maison Victor-Gadbois, nous avons choisi de ne pas offrir l’aide médicale à mourir. Parce que nous on est bon en soins palliatifs, et ce qu’on souhaite offrir aux gens, c’est des soins palliatifs».

La peur de semer la confusion chez les patients et leurs familles en appliquant la loi a aussi été évoquée. «Ils ont déjà peur que, en les soulageant, qu’on mette fin à leurs jours. Il faut penser à cette partie-là de la population aussi», a exprimé Mme Savard.

La décision des maisons en soins palliatifs, financées en partie par le gouvernement du Québec, a soulevé plusieurs réactions, dont la colère du ministre de la Santé, Gaétan Barrette.

image