15 mai 2016
Accident à Mont-Saint-Hilaire : deuil pénible pour les proches de Danyka Grabosky
Par: L'Oeil Régional
Les proches de Danyka sont allés porter des fleurs sur les lieux de l’accident pour honorer sa mémoire.

Les proches de Danyka sont allés porter des fleurs sur les lieux de l’accident pour honorer sa mémoire.

TÉMOIGNAGE. «Danyka, c’était comme ma petite sœur. On se voyait tous les jours. Elle avait la vie devant elle», raconte avec courage Carl Martin, un ami d’enfance de Danyka Grabosky, qui a péri le 13 mai dans le violent accident impliquant un autobus scolaire, à Mont-Saint-Hiliare.

Depuis un an, Danyka habitait chez Carl à Beloeil. Elle résidait à Longueuil auparavant, chez sa mère. Cette amitié a débuté dès la tendre enfance au camping de Sainte-Madeleine, où ils se sont rencontrés.

«Danyka, c’était une fille vraiment dynamique, au sourire éclatant, un vrai rayon de soleil», ajoute le jeune homme de 22 ans.

Des projets

La veille de l’accident, Danyka avait confié à son meilleur ami qu’elle souhaitait reprendre sa vie en main, retourner à l’école, travailler et se trouver un appartement.

Affectionnant la télésérie américaine One Tree Hill, les deux compagnons avaient pour projet de traverser les douanes cet été pour visiter la ville où se déroule l’histoire.

«Je lui avais dit que je l’amènerais visiter Tree Hill, comme elle allait être majeure. C’était son cadeau de fête», raconte Carl.

Pénible deuil

En plus des souvenirs, Danyka laisse à son ami un petit chaton, qu’elle venait d’adopter. «Le nom Danyka signifie en polonais "étoile du matin". Je vais rebaptiser le chat Star en son honneur», indique le jeune homme.

Les amis proches de la jeune femme sont allés se recueillir sur le lieu d’accident, en déposant des fleurs et un petit mot pour rendre hommage à leur amie disparue. «On s’entoure de tous les amis proches pour passer au travers.»

Bien des questions

Pour Carl, difficile de comprendre ce qui a pu se passer. Avant l’accident, son amie se trouvait au domicile des parents de son copain, Marc-Antoine Landry, pour y faire du lavage.

Le couple était en direction du terrain de camping à Sainte-Madeleine au moment de l’impact. Si la police indique que la vitesse est en cause dans ce drame, Carl ignore si Marc-Antoine avait l’habitude de faire de l’excès de vitesse.

Le porte-parole de la Régie intermunicipale de police Richelieu – Saint-Laurent, Yanic Parent, mentionne qu’il est possible que l’accident soit lié à une course de voitures, mais que cette hypothèse n’est pas confirmée pour l’instant.

«Si l’enquête démontre qu’il y a eu négligence ou conduite dangereuse, des accusations pourraient être logées contre le conducteur», ajoute le capitaine Parent.

C’est un choc brutal qui a entraîné dans la mort Danyka au moment de l’impact avec l’autobus, qui s’est alors renversé. Une quarantaine de passagers ont été transportés à l’hôpital. Huit d’entre eux ont été blessés plus sévèrement.

Dès lundi, le Collège Saint-Hilaire et les policiers assureront un suivi et un support psychologiques aux élèves qui ont vécu cet événement traumatisant.

image