14 octobre 2015
À lui de me faire mentir
Par: Denis Bélanger
À lui de me faire mentir

À lui de me faire mentir

Il est maintenant temps de faire ma prédiction sur le méga combat d’unification de samedi des poids moyens qui opposera David Lemieux à Gennady Golovkin. Malgré tout ce que le clan de Lemieux peut nous dire, cette fois-ci, je ne crois pas possible une victoire surprise du champion IBF. J’ai déjà par le passé favorisé Adonis pour battre Chad Dawson et Jean Pascal pour faire de même avec Sergey Kovalev. J’avais de bonnes raisons de croire en leur victoire. Dans le cas de Lemieux, ce serait seulement de la pensée magique.

Regardons les faits, les 20 derniers combats de Golovkin ne se sont pas rendus à la limite. Il n’y a pas que des jambons là-dedans. Quand on écoute plusieurs connaisseurs, on se rend compte que GGG n’est pas qu’un simple cogneur. Il sait bien se protéger et possède plusieurs habiletés. Lemieux a beau avoir une bonne force de frappe, il n’a pas été en mesure de coucher le courageux Hassan N’Dam N’Jikam. Plusieurs ont aussi des doutes sur le menton de David Lemieux.

Évidemment, j’ai confiance en son entraîneur, Marc Ramsay. Au dernier combat d’Eleider Alvarez, Ramsey a démontré qu’un bon travail de coin peut mener à une victoire de son boxeur. Marc semble aussi avoir un plus grand ascendant sur Lemieux qu’il peut en avoir sur Jean Pascal. Je crois que David Lemieux suivra plus un plan de match que Pascal.  Marc Ramsey est capable de concocter une bonne stratégie. Le problème est que son vis-à-vis, Abel Sanchez, a aussi beaucoup d’expérience. De plus, Sanchez connaît bien Marc, et pourrait être en mesure de deviner ce que le clan Lemieux prépare.

Golovkin l’emportera, mais ce sera au 9e round. Autre prédiction, il aura visité au moins une fois le plancher, mais sera en mesure de se relever. À David Lemieux de me faire mentir.

Superbe amphithéâtre                                                                             

Dimanche, j’ai effectué une petite sortie familiale à Sherbrooke pour aller y voir une partie du Phoenix de Sherbrooke de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Le Palais des Sports Léopold-Drolet, revampé ces dernières années, a fière allure. Ça donne un look très professionnel. Malheureusement, le mauvais sort suit ma copine. L’équipe locale a encore perdu alors que les Foreurs de Val-D’Or se sont imposés par la marque de 4 à 3.

 

À lire aussi: la prédiction de Sébastien Demers

image