8 avril 2020
Pas de Chants de Vielles en 2020
Par: Olivier Dénommée
Chants de Vielles attire chaque année des milliers d’amateurs de musique trad dans le petit village de Saint-Antoine-sur-Richelieu. Dans le contexte actuel, les organisateurs ont préféré reporter l’édition 2020 à l’année prochaine. Photo Guillaume Morin

Chants de Vielles attire chaque année des milliers d’amateurs de musique trad dans le petit village de Saint-Antoine-sur-Richelieu. Dans le contexte actuel, les organisateurs ont préféré reporter l’édition 2020 à l’année prochaine. Photo Guillaume Morin

Alors que la plupart des organisateurs de festivals retenaient leur souffle depuis le début de la crise de COVID-19, Chants de Vielles est venu à l’évidence la semaine dernière qu’il était impensable de présenter sa 16e édition du 2 au 5 juillet comme prévu et a annoncé vendredi sa décision de reporter l’événement à l’été 2021. Une décision prise « à contrecœur », mais néces- saire dans les circonstances, estime le président du festival basé à Saint-Antoine- sur-Richelieu, Nicolas Boulerice.

Publicité
Activer le son

De l’aveu de Nicolas Boulerice, cette décision était dure à imaginer encore quelques jours auparavant, mais elle s’est imposée d’elle- même lors d’une réunion tenue le 1er avril en soirée. « Reporter notre 16e édition en 2021 est un mal nécessaire, c’était notre devoir de prendre cette décision. Même s’il avait été possible d’organiser des événements en juillet, quel genre de festival ça aurait été? Chants de Vielles est avant tout un événe- ment de rencontres humaines où il y a un contact étroit dans le public et avec les artistes. » Il cite en exemple la Nuit du chant, une activité de Chants de Vielles où se regroupent environ 150 personnes dans un
espace restreint. « Les gens sont presque assis les uns sur les autres! C’est un bel événement, mais c’est complètement irréaliste de le tenir dans le contexte actuel. »

Différents scénarios considérés
D’autres scénarios étaient sur la table, dont celui de reporter plus tard en 2020. Mais cela posait éventuellement d’autres problèmes, estime l’organisation. « Chants de Vielles est un festival d’été, où plusieurs festivaliers viennent faire du camping. On aurait pu s’essayer à l’automne, mais on ne sait pas si les gens auront envie de sortir à ce moment- là », craint Nicolas Boulerice. C’est sans compter les nombreux événements affectés par la crise qui seront dans plusieurs cas reportés à l’automne. « Vraiment, l’annula- tion de l’édition 2020 était le choix qui s’imposait dans les circonstances, mais on sent que les gens sont derrière nous. »
Cela dit, les volets Tradàlannée et Chants de Vielles à l’année occuperont une place d’autant plus importante dans les prochains mois, dès que la situation le permettra. « On suit de près les directives gouvernementales, mais on s’assurera de garder Chants de Vielles bien vivant dans la prochaine année jusqu’à la prochaine édition, du 1er au 4 juillet 2021 », promet le président du festival. D’ici là, l’organisation invite ceux qui s’ennuient déjà de leur festival préféré à se procurer une copie de la compilation
souvenir de la 15e édition, en écrivant à l’adresse courriel info@chantsdevielles.com.

Pas le seul à annuler
Chants de Vielles n’était pas le seul festival à annoncer ses couleurs vendredi avant-midi puisque Les Francos et le Festival interna- tional de jazz de Montréal, deux événements majeurs dans la métropole, ont tous deux confirmé qu’ils annulaient leur édition 2020. Quant au Festival Juste pour rire, il reporte ses dates à l’automne.
C’est toutefois une coïncidence que ces sorties aient eu lieu en même temps. « On n’a pas parlé avec les autres organisateurs de festivals avant de faire notre annonce, mais c’est sûr que depuis le début de la crise, on se posait des questions et on avait déjà mis l’organisation sur pause, d’autant plus que nous recevons beaucoup d’artistes de l’international », mentionne M. Boulerice. Il croit d’ailleurs que beaucoup d’autres festivals à travers le Québec viendront à la même conclusion très bientôt.
À noter qu’un autre événement majeur de la région, le Festibel en musique tenu à Belœil, avait déjà annoncé il y a quelques semaines qu’il faisait l’impasse sur son édition 2020 pour restructurer l’événement qui avait connu des ratés l’année dernière. Il reste maintenant à connaître la position de Kaput! Festival des artistes récupérateurs, qui doit en principe se tenir à la fin août à Belœil.

image