5 octobre 2016
121 477$ pour le radar photo sur la 116
Par: Karine Guillet
Le radar photographique de la route 116, à Sainte-Marie-Madeleine.

Le radar photographique de la route 116, à Sainte-Marie-Madeleine.

CIRCULATION. Depuis son installation à l’automne 2015, le radar photo installé sur la route 116, à Sainte-Marie-Madeleine, a généré 121 477$ dans les coffres de l’État.

Le radar mobile est installé entre le Grand-Rang et la rue Denis.

Selon le rapport sur les constats signifiés pour les radars photographiques et caméras aux feux rouges, l’installation de Sainte-Marie-Madeleine a immortalisé sur pellicule 1345 conducteurs fautifs entre son installation en octobre 2015 et le 31 août 2016.

Un radar photographique sur la route 223, entre la rue Handfield et le chemin Lafrenière, avait aussi été installé à Saint-Marc-sur-Richelieu à la mi-octobre 2015.  Au 31 août, ce radar avait distribué  357 constats d’infraction pour excès de vitesse, pour un total de 30 112$

Le radar photographique installé pendant la construction du viaduc de la rue Saint-Jean-Baptiste, à Beloeil, demeure le plus rentable de la région, ayant généré des revenus de 927 684$ pendant les deux mois où il a été en service.

Au total, l’ensemble des radars photo mobiles a rapporté  plus de 39 M$ depuis la mise en place du projet en 2009. Les radars fixes ont pour leur part permis d’encaisser 60 M$.

L’argent que perçoit l’État québécois avec les radars photo est automatiquement versé dans le Fonds québécois de la sécurité routière qui sert à financer des mesures pour améliorer la sécurité routière comme l’achat de radars photo. 

image