4 août 2017
Un parti d’opposition à Mont-Saint-Hilaire
Par: Denis Bélanger
Jean-Pierre Bessette II.
Photo : Denis Bélanger

Un nouveau parti politique à Mont-Saint-Hilaire, Vision citoyenne, devrait faire la lutte à l’équipe du maire sortant Yves Corriveau aux prochaines élections municipales. Le porte-parole actuel du nouveau mouvement est l’ancien directeur de campagne de M. Corriveau, Jean-Pierre Bessette II. Le candidat à la mairie n’est toutefois pas encore connu.

Trois candidats ont déjà confirmé leur intention de briguer un siège de conseiller, dont M. Bessette qui souhaite de présenter dans le district 1, contre la nouvelle venue de l’équipe Corriveau, Brigitte Minier. Les autres personnes sont en réflexion et M. Bessette préfère que l’équipe soit complète avant d’annoncer d’autres candidats.

«Nous sommes prêts à ne présenter que des candidats pour les postes de conseiller s’il n’y a personne pour la mairie. Mais nous sommes confiants à au moins 80 % que nous aurons quelqu’un pour le poste de maire. La personne en réflexion est notamment plus revendicatrice que nous, ce qui est une bonne chose.»

Jean-Pierre Bessette s’est impliqué dans plusieurs sphères de la communauté hilairemontaise, dont au sein du Regroupement des artistes professionnels (RAP) de Mont-Saint-Hilaire et de l’Association des citoyens de Mont-Saint-Hilaire (ACMSH). Il compte démissionner de l’exécutif de l’ACMSH pour la durée des élections.

«Je suis déçu des promesses non tenues en lien avec la zone A-16. En plus, il y a urgence de protéger la montagne. Nous sommes prêts à nous battre pour baisser la densification. Nous voulons garder la ville comme les citoyens le souhaiteraient. Des milliers de condos sur la Montagne, ça ne nous intéresse pas, ajoute celui qui habite Mont-Saint-Hilaire depuis six ans. Je travaille en marketing pour aider les petites entreprises et travailleurs autonomes à se faire connaître. À l’époque, M. Corriveau n’avait pas un gros budget et était venu me voir. J’ai fait ma job de marketing et ça me permettait aussi de me faire connaître.»

M. Bessette a entrepris les démarches nécessaires auprès du directeur général des élections du Québec pour que la dénomination du parti soit réservée. En vigueur depuis le 26 juin, la période de réservation est valide pour une période de six mois.

Outre, M. Bessette, il n’y a que les membres du parti de l’équipe d’Yves Corriveau, complète depuis mai dernier, qui ont confirmé leur intention de se présenter aux élections. En 2013, 20 personnes s’étaient portées candidates, dont quatre à la mairie.

Toujours indécise

L’ancienne conseillère et candidate à la mairie en tant que chef de son équipe, Denise Loiselle, fait pour sa part l’objet de plusieurs rumeurs, tant à la mairie que pour un poste de conseiller. La principale intéressée assure qu’elle ignore si elle se portera candidate ou non.

 

image