31 mars 2017
Peine sévère pour l’ancien frère Jean-Paul Thibault
Par: Denis Bélanger
Jean-Paul Thibault

Jean-Paul Thibault

L’ancien directeur et frère du Collège Saint-Hilaire, Jean-Paul Thibault, qui avait plaidé coupable à dix chefs d’accusation liés à des infractions de nature sexuelle sur des pensionnaires,  écope d’une peine de huit ans de pénitencier.

La sentence a été rendue jeudi au palais de justice de Saint-Hyacinthe. Le tribunal s’est ainsi rangé du côté de la Couronne qui réclamait huit de prison.   La défense réclamait pour sa part quatre ans de détention.

Le septuagénaire sera de plus considéré délinquant sexuel à vie et devrait aussi se soumettre à un test de prélèvement d’ADN. Plusieurs autres interdictions accompagnent la peine.  

M. Thibault a reconnu l’été dernier avoir abusé six élèves à l’intérieur des murs du collège privé de Mont-Saint-Hilaire, alors qu’il était directeur de l’établissement et professeur. Les abus ont eu lieu entre 1979 et la fin des années 80.

M. Thibault a amadoué des victimes en leur donnant des friandises. Certaines de ses agressions ont eu lieu dans le petit dépanneur du Collège alors qu’il demandait aux pensionnaires de remplir les tablettes ou de compter l’argent de la caisse.

D’autres attouchements se sont déroulés à l’extérieur du Collège, entre autres lors de voyages de ski à Bromont ou dans son appartement, où il faisait écouter des films pornographiques aux victimes.

Jusqu’à sa première arrestation en mars 2015, M. Thibault était membre du conseil d’administration du Collège et de la congrégation religieuse l’Institut des Frères de Notre-Dame de Miséricorde.

En février 2016, une entente est survenue entre le Collège Saint-Hilaire, Jean-Paul Thibault et la congrégation religieuse l’Institut des Frères de Notre-Dame de Miséricorde, à la suite du dépôt d’un recours collectif. Les présumées victimes pouvaient ainsi recevoir des indemnités variant au minimum entre 55 000$ et 110 000$ selon les séquelles et la gravité des abus.  

image