La tempête Jonas fait quinze morts aux États-Unis

Publié le 23 janvier 2016

(AP Photo/Manuel Balce Ceneta)

Un blizzard dont les vents pouvaient atteindre la force d’un ouragan a déferlé sur l’Est des États-Unis, frappant de plein fouet la capitale et la plus grande ville du pays avec des accumulations de neige de près d’un mètre à certains endroits.

Après des jours d’avertissements, la plupart des 80 millions d’Américains touchés ont écouté les autorités en restant chez eux et en s’éloignant des routes, qui ont été en majeure partie désertées. Mais le pire restait encore à venir et les conditions devraient rester dangereuses jusqu’à dimanche matin.

La neige est tombée des côtes du golfe du Mexique, vers la Nouvelle-Angleterre. À une douzaine d’endroits, l’accumulation dépassait les 50 centimètres.

Au moins quinze personnes sont mortes des suites de la tempête, la plupart dans des accidents de la route.

La tempête déjà prévue depuis longtemps a surpassé les attentes des météorologues, qui ont revu à la hausse leurs prévisions de neige pour New York, notamment. À la mi-journée, le gouverneur de l’État Andrew Cuomo a annoncé une interdiction de circulation dans les routes de la ville de New York — sauf pour les véhicules d’urgence. Le maire de New York Bill de Blasio a incité les théâtres de Broadway et les restaurants à fermer leurs portes.

À Washington, environ 60 centimètres de neige étaient au sol samedi matin. Les attraits touristiques qui fourmillent normalement de touristes étaient vides et tous les grands services de transport ont été interrompus jusqu’à dimanche matin.

Selon le météorologue du Service météorologique national Bruce Sullivan, les vents violents sont toutefois le réel problème, puisqu’ils pourraient causer des pannes d’électricité. De la Virginie à New York, les vents pouvaient souffler jusqu’à 80 km/h.

Les conditions routières s’étaient rapidement aggravées sur la trajectoire de la tempête — l’Arkansas, le Tennessee et le Kentucky ont reçu plusieurs centimètres de neige et les États du Sud ont dû composer avec des routes glacées, recouvertes de neige et des pannes d’électricité. Deux tornades sont même survenues en même temps que les averses de neige au Mississippi.

La tempête pourrait facilement causer des dommages évalués à 1 milliard $ US, selon le directeur du service météorologique, Louis Uccellini.

The Associated Press

La tempête Jonas fait quinze morts aux États-Unis

Publié le 23 janvier 2016

(AP Photo/Manuel Balce Ceneta)


Un blizzard dont les vents pouvaient atteindre la force d’un ouragan a déferlé sur l’Est des États-Unis, frappant de plein fouet la capitale et la plus grande ville du pays avec des accumulations de neige de près d’un mètre à certains endroits.

Après des jours d’avertissements, la plupart des 80 millions d’Américains touchés ont écouté les autorités en restant chez eux et en s’éloignant des routes, qui ont été en majeure partie désertées. Mais le pire restait encore à venir et les conditions devraient rester dangereuses jusqu’à dimanche matin.

La neige est tombée des côtes du golfe du Mexique, vers la Nouvelle-Angleterre. À une douzaine d’endroits, l’accumulation dépassait les 50 centimètres.

Au moins quinze personnes sont mortes des suites de la tempête, la plupart dans des accidents de la route.

La tempête déjà prévue depuis longtemps a surpassé les attentes des météorologues, qui ont revu à la hausse leurs prévisions de neige pour New York, notamment. À la mi-journée, le gouverneur de l’État Andrew Cuomo a annoncé une interdiction de circulation dans les routes de la ville de New York — sauf pour les véhicules d’urgence. Le maire de New York Bill de Blasio a incité les théâtres de Broadway et les restaurants à fermer leurs portes.

À Washington, environ 60 centimètres de neige étaient au sol samedi matin. Les attraits touristiques qui fourmillent normalement de touristes étaient vides et tous les grands services de transport ont été interrompus jusqu’à dimanche matin.

Selon le météorologue du Service météorologique national Bruce Sullivan, les vents violents sont toutefois le réel problème, puisqu’ils pourraient causer des pannes d’électricité. De la Virginie à New York, les vents pouvaient souffler jusqu’à 80 km/h.

Les conditions routières s’étaient rapidement aggravées sur la trajectoire de la tempête — l’Arkansas, le Tennessee et le Kentucky ont reçu plusieurs centimètres de neige et les États du Sud ont dû composer avec des routes glacées, recouvertes de neige et des pannes d’électricité. Deux tornades sont même survenues en même temps que les averses de neige au Mississippi.

La tempête pourrait facilement causer des dommages évalués à 1 milliard $ US, selon le directeur du service météorologique, Louis Uccellini.

The Associated Press