Décès de René Angélil: les éloges affluent

Publié le 15 janvier 2016

René Angélil.

©TC Media - Archives

MONTRÉAL. «Géant du monde artistique», «géant du monde», «grand Québécois»: les éloges n'ont pas tardé à affluer après l'annonce, jeudi, de la mort de René Angélil.

La soeur de Céline Dion, Claudette, a raconté que «Maman Dion», qui était tout récemment auprès de la chanteuse à Las Vegas, est revenue récemment en demandant à ses proches de prier pour René Angélil. «On ne pouvait plus rien faire pour lui», disait-elle jeudi.

L'animatrice et productrice Julie Snyder, qui connaît René Angélil et Céline Dion depuis plus de 20 ans, a rappelé que c'est lui qui lui avait offert de produire sa toute première émission, en 1997, pour le lancement mondial de l'album Let's Talk About Love.

«Imaginez: la première émission que je produis, c'est une émission de Céline Dion, et on fait le lancement partout dans le monde. C'était vraiment une grande marque de confiance.»

Rodger Brulotte, qui était ami depuis une cinquantaine d'années avec René Angélil, a soutenu qu'«il a toujours bien pris soin de nous autres, il s'est assuré qu'on ait du plaisir ensemble».

Ginette Reno, qui a eu René Angélil comme gérant avant qu'il ne s'associe avec Céline Dion, a salué «ses qualités exceptionnelles». «Il fait partie de cette élite des trois ou quatre personnes sur la terre qui ont ce feu sacré. C'est un être assez exceptionnel parce que quand ça se chicanait tout ce monde-là, quand on était jeune, c'est toujours lui qui remettait de l'ordre dans tout ça.»

La populaire animatrice Véronique Cloutier a exprimé sa grande tristesse sur son compte Twitter, disant offrir ses «sincères condoléances à tous ceux qui l'ont aimé, admiré». Son père, Guy Cloutier, avait été promoteur des Baronets et il avait pris René Angélil comme associé lors de la dissolution du groupe, dans les années 1970.

L'ex-RBO et animateur de Tout le monde en parle, Guy A. Lepage, a eu ces commentaires sur Twitter: «Mon partenaire de poker est décédé. Il était gentil et rieur. Et attentionné. Et affectueux. Et généreux. Et je suis triste».

Réactions politiques

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a qualifié d'homme «engagé, passionné, talentueux et courageux» René Angélil, fait officier de l'Ordre national en 2009. «Au fil des années, nous avons appris à le connaître, à l'apprécier, à l'admirer et surtout à l'aimer. Il a été un exemple éloquent du savoir-faire québécois.»

La ministre de la Culture et des Communications du Québec, Hélène David, a soutenu que «le Québec vient de perdre une grande figure de l'industrie du spectacle». «Tout au long de son parcours admirable, René Angélil a marché tout droit vers la réussite avec le courage qu'une telle détermination exige.»

Le chef du Parti québécois, Pierre Karl Péladeau, a écrit sur Twitter que M Angélil a marqué le monde de la chanson québécoise et «la culture de notre nation». Dans un communiqué, il a plus tard ajouté qu'«à titre personnel, notre famille perd aujourd'hui un ami. Les liens que nous avons tissés depuis plusieurs années resteront à jamais gravés dans nos mémoires. Merci pour tout, René».

Le premier ministre fédéral, Justin Trudeau, a offert «ses sympathies les plus sincères à la famille et aux proches de René Angélil, particulièrement à son épouse Céline Dion et ses enfants».

La ministre fédérale du Patrimoine, Mélanie Joly, a aussi parlé d'un «géant du monde artistique».

La Presse Canadienne, avec la collaboration de Cogeco Nouvelles