Ottawa devrait rater son objectif de 10 000 réfugiés syriens

Publié le 31 décembre 2015

©La Presse Canadienne

IMMIGRATION. Le gouvernement libéral de Justin Trudeau ratera vraisemblablement son objectif d'accueillir 10 000 réfugiés syriens d'ici la fin de l'année.

En analysant les plus récentes données du ministère de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, on estime que quelque 6300 Syriens seront entrés au pays d'ici minuit, vendredi – si tous les vols gouvernementaux prévus arrivent à temps.

Ce chiffre n'inclut cependant pas les réfugiés qui atterriraient à bord de vols commerciaux mercredi et jeudi.

En date du 29 décembre, un total de 4420 réfugiés syriens étaient arrivés au Canada depuis le 4 novembre, ce qui inclut les vols gouvernementaux et commerciaux.

Sept vols gouvernementaux transportant environ 1900 personnes sont censés arriver dans les deux derniers jours du mois de décembre. Le gouvernement n'a toutefois pas fourni les chiffres pour les vols commerciaux.

Les fonctionnaires au Canada et à l'étranger ont travaillé d'arrache-pied dans les dernières semaines pour que le pays reçoive les 10 000 réfugiés à temps. La semaine dernière, le ministre responsable John McCallum avait déjà tenté de diminuer les attentes, invoquant entre autres le mauvais temps pour expliquer que son gouvernement pourrait rater sa cible.

Des tempêtes ont effectivement retardé deux vols gouvernementaux cette semaine.

On ne sait pas encore si le gouvernement atteindra un autre de ses objectifs – celui du nombre de dossiers de réfugiés qui seront acceptés d'ici la fin de l'année.

En novembre, le gouvernement Trudeau avait affirmé que les 25 000 réfugiés seraient sélectionnés d'ici le 31 décembre. Mais la semaine dernière, il prévoyait en avoir accepté 10 000 pour cette date.

En date du 29 décembre, 8593 réfugiés ont passé par le programme de sélection canadien en Jordanie, en Turquie et au Liban – ce qui inclut des examens médicaux, des entrevues et des contrôles de sécurité.

Les libéraux considèrent seulement les réfugiés arrivés après leur assermentation, le 4 novembre, dans le décompte pour leur objectif.

Le Parti libéral avait d'abord promis, en campagne électorale l'automne dernier, d'accueillir 25 000 Syriens d'ici la fin de l'année, et tous ces réfugiés devaient être parrainés par le gouvernement canadien.

Ce plan a été ramené en novembre dernier à 10 000 réfugiés d'ici le 1er janvier – et la plupart seront parrainés par des individus ou des organismes privés. Les 15 000 restants doivent arriver d'ici la fin du mois de février.

Les libéraux ont également annoncé qu'ils prévoyaient recevoir 10 000 réfugiés supplémentaires, parrainés par le gouvernement, pour la fin de l'année 2016.

Créer le programme a été le plus grand défi pour le gouvernement, mais maintenant que le système est en marche, il est possible de respecter ces échéances, a assuré le ministre McCallum la semaine dernière.

«C'est comme une vague. Elle commence lentement, et elle se développe», a-t-il illustré, ajoutant qu'il était «très confiant» de recevoir les 25 000 réfugiés d'ici la fin février.La

La Presse Canadienne