Cédrika: de 200 à 50 policiers pour le week-end

Audrey Leblanc audrey.leblanc@tc.tc Publié le 18 décembre 2015

Les effectifs sont réduits, passant de 200 à environ 50 policiers sur le terrain.

©Gracieuseté - SQ

TROIS-RIVIÈRES. Les recherches dans le cadre de l'enquête sur la mort de Cédrika Provencher se poursuivent ce week-end. Les effectifs seront réduits, passant de 200 à environ 50 policiers sur le terrain.

Cela permettra ainsi aux policiers spécialisés pour ce type de recherches de se reposer. C'est ce qu'expliquait, jeudi, le capitaine Guy Lapointe, chef du service des communications avec les médias pour la Sûreté du Québec (SQ).

«La situation est évaluée chaque jour, rappelle Audrey-Anne Bilodeau de la SQ. On dit environ 50, mais ça pourrait changer en fonction des besoins. Autant le nombre de policiers sur le terrain que les déplacements et le périmètre à couvrir sont évalués quotidiennement.»

Lundi, les quelque 200 policiers mis à contribution dans cette enquête devraient être de retour sur les lieux. «C'est ce qui est prévu, mais ça reste à confirmer dimanche», mentionne Audrey-Anne Bilodeau.

Au-delà de 200 informations ont été reçues et analysées par les enquêteurs depuis le début des fouilles.

Vigiles

Une vigile en mémoire de la petite Cédrika Provencher se tiendra samedi, de 16h à 18h. L'événement se tiendra au parc Chapais de Trois-Rivières. Simultanément, une autre vigile se déroulera au parc Rivest de Repentigny aux mêmes heures.

«Je sais que plusieurs personnes aimeraient se rendre à Trois-Rivières, mais en sont incapables, faute de transport. J'ai pensé que les gens de Repentigny qui le désirent pourraient se rassembler ici», explique l'un des initiateurs du rassemblement à Repentigny, François Lechasseur.

De plus, lors de l’activité «Une bougie pour un ami» au Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, ce samedi entre 18h et 21h, les gens sont invités à allumer une bougie à l’intention d’une personne proche ou d’une cause qui leur tient à cœur.

Les gens vont demeurer libres de prier pour qui ils veulent, mais une photo de Cédrika sera placée en évidence dans la Basilique en signe de solidarité avec la famille Provencher. 

En manchette

Jour 5: une médaille en athlétisme

BILAN. En ce premier jour de compétition du deuxième bloc, Richelieu-Yasmaska a savouré quelques victoires dans les sports d’équipes et décroché une médaille en athlétisme. Richelieu-Yamaska a maintenant remporté 17 médailles depuis le début des Jeux du Québec.

Des entraîneurs de grande classe

OPINION. Ce ne sont pas tous les entraîneurs qui ont mon respect. J’en ai vu des vertes et des pas mûres en trois Jeux du Québec. J’en ai entendu des pas pires aussi. Mais je dois lever mon chapeau à Marc Jussaume et à Laurie Champagne-Généreux, les entraîneurs de l’équipe féminine de volleyball de Richelieu-Yamaska.

Cédrika: de 200 à 50 policiers pour le week-end

Audrey Leblanc audrey.leblanc@tc.tc Publié le 18 décembre 2015

Les effectifs sont réduits, passant de 200 à environ 50 policiers sur le terrain.

©Gracieuseté - SQ


TROIS-RIVIÈRES. Les recherches dans le cadre de l'enquête sur la mort de Cédrika Provencher se poursuivent ce week-end. Les effectifs seront réduits, passant de 200 à environ 50 policiers sur le terrain.

Cela permettra ainsi aux policiers spécialisés pour ce type de recherches de se reposer. C'est ce qu'expliquait, jeudi, le capitaine Guy Lapointe, chef du service des communications avec les médias pour la Sûreté du Québec (SQ).

«La situation est évaluée chaque jour, rappelle Audrey-Anne Bilodeau de la SQ. On dit environ 50, mais ça pourrait changer en fonction des besoins. Autant le nombre de policiers sur le terrain que les déplacements et le périmètre à couvrir sont évalués quotidiennement.»

Lundi, les quelque 200 policiers mis à contribution dans cette enquête devraient être de retour sur les lieux. «C'est ce qui est prévu, mais ça reste à confirmer dimanche», mentionne Audrey-Anne Bilodeau.

Au-delà de 200 informations ont été reçues et analysées par les enquêteurs depuis le début des fouilles.

Vigiles

Une vigile en mémoire de la petite Cédrika Provencher se tiendra samedi, de 16h à 18h. L'événement se tiendra au parc Chapais de Trois-Rivières. Simultanément, une autre vigile se déroulera au parc Rivest de Repentigny aux mêmes heures.

«Je sais que plusieurs personnes aimeraient se rendre à Trois-Rivières, mais en sont incapables, faute de transport. J'ai pensé que les gens de Repentigny qui le désirent pourraient se rassembler ici», explique l'un des initiateurs du rassemblement à Repentigny, François Lechasseur.

De plus, lors de l’activité «Une bougie pour un ami» au Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, ce samedi entre 18h et 21h, les gens sont invités à allumer une bougie à l’intention d’une personne proche ou d’une cause qui leur tient à cœur.

Les gens vont demeurer libres de prier pour qui ils veulent, mais une photo de Cédrika sera placée en évidence dans la Basilique en signe de solidarité avec la famille Provencher.