Accueil des réfugiés: la cadence va s’accélérer

Publié le 17 décembre 2015

Jusqu'ici, un peu plus de 1100 Syriens sont arrivés au pays, sur un objectif gouvernemental de 10 000 d'ici la fin de l'année.

©La Presse Canadienne

OTTAWA. Le mécanisme d'accueil des réfugiés syriens a trouvé maintenant son rythme de croisière et la cadence devrait atteindre très bientôt deux avions par jour en moyenne, a indiqué mercredi le ministre fédéral de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté.

Les prochains réfugiés, qui arriveront vendredi, sont en majorité parrainés par le gouvernement. Jusqu'ici, un peu plus de 1100 Syriens qui font partie de ce programme sont arrivés au pays, sur un objectif gouvernemental de 10 000 d'ici la fin de l'année.

Mais le processus de contrôle et les autres étapes d'accueil des réfugiés ont trouvé leur rythme de croisière depuis quelques jours, ce qui fait que la cadence peut maintenant être accélérée, a indiqué le ministre John McCallum. Le gouvernement libéral croit ainsi pouvoir atteindre sa cible d'ici le 31 décembre.

Le ministre a indiqué mercredi, en point de presse à Ottawa, que certains jours, trois avions arriveraient au pays alors que d'autres jours, il n'y en aurait aucun. Mais le gouvernement prévoit une moyenne de deux avions par jour au cours des deux prochaines semaines.

Pendant ce temps, le gouvernement a réglé un litige relatif aux soins de santé qui étaient offerts gratuitement aux réfugiés. Le gouvernement conservateur avait restreint en 2012 l'accès aux soins de santé gratuits pour certains réfugiés et demandeurs, mais la Cour fédérale a invalidé en 2014 cette décision «cruelle», qui mettait en péril la vie humaine.

Les conservateurs avaient rétabli certains soins tout en faisant appel du jugement. Le nouveau gouvernement libéral vient de retirer ce recours en appel, mais il n'a pas encore formellement infirmé la décision des conservateurs. Il a pour l'instant créé une exemption pour les 25 000 Syriens de la vague actuelle de réfugiés.

Le ministre McCallum se félicitait, mercredi, de l'efficacité du processus. «Nous avons vraiment amélioré notre mécanisme d'accueil, a-t-il soutenu. Au moins 500 fonctionnaires s'activent sur le terrain, et 15 000 personnes sont impliquées dans tout le processus.»

Ce sont les examens médicaux qui ont causé des embouteillages dans le système, mais la situation s'est grandement améliorée grâce à une augmentation des effectifs, a indiqué le ministre McCallum. «En deux semaines, nous sommes passés de 600 par semaine à 800 par jour.»

La Presse Canadienne

En manchette

Loi 76 sur le transport en commun: Une nouvelle taxe pour les automobilistes

TRANSPORT. Les automobilistes de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) devront payer une nouvelle taxe de 45$ sur l’immatriculation afin de financer le transport en commun. Cette somme est établie dans la loi 76 sur la gouvernance du transport collectif dans la région métropolitaine de Montréal, adoptée le 19 mai.

Le CISSS revoit l'implantation de deux maisons de naissances

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux Montérégie-Est (CISSSME) renvoie à la case départ le déploiement de maisons de naissances dans la région. Alors que le plan de l'ancienne Agence de la santé prévoyait deux maisons de naissances sur le territoire de Longueuil et Saint-Hyacinthe, la mise en place du CISSSME remet en question les projections initiales.

Accueil des réfugiés: la cadence va s’accélérer

Publié le 17 décembre 2015

Jusqu'ici, un peu plus de 1100 Syriens sont arrivés au pays, sur un objectif gouvernemental de 10 000 d'ici la fin de l'année.

©La Presse Canadienne


OTTAWA. Le mécanisme d'accueil des réfugiés syriens a trouvé maintenant son rythme de croisière et la cadence devrait atteindre très bientôt deux avions par jour en moyenne, a indiqué mercredi le ministre fédéral de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté.

Les prochains réfugiés, qui arriveront vendredi, sont en majorité parrainés par le gouvernement. Jusqu'ici, un peu plus de 1100 Syriens qui font partie de ce programme sont arrivés au pays, sur un objectif gouvernemental de 10 000 d'ici la fin de l'année.

Mais le processus de contrôle et les autres étapes d'accueil des réfugiés ont trouvé leur rythme de croisière depuis quelques jours, ce qui fait que la cadence peut maintenant être accélérée, a indiqué le ministre John McCallum. Le gouvernement libéral croit ainsi pouvoir atteindre sa cible d'ici le 31 décembre.

Le ministre a indiqué mercredi, en point de presse à Ottawa, que certains jours, trois avions arriveraient au pays alors que d'autres jours, il n'y en aurait aucun. Mais le gouvernement prévoit une moyenne de deux avions par jour au cours des deux prochaines semaines.

Pendant ce temps, le gouvernement a réglé un litige relatif aux soins de santé qui étaient offerts gratuitement aux réfugiés. Le gouvernement conservateur avait restreint en 2012 l'accès aux soins de santé gratuits pour certains réfugiés et demandeurs, mais la Cour fédérale a invalidé en 2014 cette décision «cruelle», qui mettait en péril la vie humaine.

Les conservateurs avaient rétabli certains soins tout en faisant appel du jugement. Le nouveau gouvernement libéral vient de retirer ce recours en appel, mais il n'a pas encore formellement infirmé la décision des conservateurs. Il a pour l'instant créé une exemption pour les 25 000 Syriens de la vague actuelle de réfugiés.

Le ministre McCallum se félicitait, mercredi, de l'efficacité du processus. «Nous avons vraiment amélioré notre mécanisme d'accueil, a-t-il soutenu. Au moins 500 fonctionnaires s'activent sur le terrain, et 15 000 personnes sont impliquées dans tout le processus.»

Ce sont les examens médicaux qui ont causé des embouteillages dans le système, mais la situation s'est grandement améliorée grâce à une augmentation des effectifs, a indiqué le ministre McCallum. «En deux semaines, nous sommes passés de 600 par semaine à 800 par jour.»

La Presse Canadienne